Alerte Témoin

Un Bisontin publie un livre sur Paul Weller, légende vivante de la pop en Angleterre...

Publié le 31/10/2019 - 11:07
Mis à jour le 31/10/2019 - 11:19

Nicolas Sauvage, conférencier à Besançon et passionné de musique, s'est lancé dans l'écriture d'un livre de 532 pages consacré au musicien britannique et co-fondateur des groupes The Jam et The Style Council, Paul Weller. Considéré outre Manche comme une véritable légende, il est en revanche moins connu en France… Ce que l'auteur tente de remédier avec Life from a window – Paul Weller et l'Angleterre Pop publié en juin 2019… Entretien.

maCommune.info : Comment vous est venue l'idée d'écrire un livre sur Paul Weller ? 

Nicolas Sauvage : "C’est une idée que j’avais en tête depuis plusieurs années. Par manque de temps, de confiance ou de je ne sais quoi, j’ai longtemps repoussé ce projet. Il se trouve que Paul Weller a fêté ses 40 ans de carrière au moment où je me suis enfin décidé à me mettre au boulot. Cet anniversaire m’a évidemment semblé opportun, mais ce sont surtout les dix dernières années du parcours de Weller qui m’ont poussées vers l’écriture. Paul Weller est une institution en Angleterre, mais peu de gens le connaisse ici. En 2008, il a publié un disque intitulé 22 Dreams dans lequel il couvrait de façon presque exhaustive le champ de ses inspirations musicales. La presse anglaise n’a pas tari d’éloges sur ce double album et quelques observateurs ont alors évoqué l’idée d’une renaissance artistique. J’ai trouvé l’idée amusante en ce sens où la carrière de Weller est parsemée de disque qui, comme celui dont il est question, semble marquer un départ vers une autre direction .L’homme a connu des hauts et des bas, mais trouve toujours le moyen d’embarquer son public dans des zones inattendues. Personne en France n’a écrit jusqu’ici sur ce parcours d’une richesse inouïe, j’ai pour ma part réussi à me convaincre que je pouvais être l’auteur d’un tel livre."

mCi : En combien de temps avez-vous écrit ce livre et quelles ont été les étapes ?

Nicolas Sauvage : "Techniquement, il s’est écoulé moins d’un an entre les premières lignes et le point final. Je peux cependant avancer l’idée selon laquelle ce projet est en gestation depuis au moins 20 ans. J’ai découvert les Jam (le premier groupe de Weller) il y a 30 ans. Nous étions à la fin des années 80 et suite à la séparation de sa deuxième formation (The Style Council) la carrière de Weller était au point mort. J’ai donc vécu en direct son retour sous son propre nom, sa réhabilitation progressive et ce moment inattendu où il est devenu le maître à penser de la génération britpop. J’étais très régulièrement en Angleterre dans la première moitié des années 90 et j’ai donc pu assister d’assez près à ce qui reste un exemple unique de come-back gagnant pour un artiste de sa génération. Concernant les archives, je suis comme pas mal de passionnés et je garde une quantité déraisonnable d’articles de presse. S’ajoute à cela le fait que j’ai la chance de bénéficier d’une très bonne mémoire ce qui a été d’une grande aide en cours d’écriture."

mCi : De quoi parlez-vous dans ce livre ? J'imagine que 40 ans de carrière ne sont pas faciles à boucler dans un seul livre...

Nicolas Sauvage : "Comme chez Bowie, entrer dans l’univers de Weller c’est accéder à un vaste univers qui dépasse très largement le cadre de sa discographie personnelle. La carrière discographique de Weller débute en 1977. C’est évidemment une année historique pour l’éclosion du punk en Grande-Bretagne. De 1977 à 2018, il va sans dire qu’il s’est passé pas mal de choses pour Paul Weller et pour le paysage musical anglais. C’est précisément cet angle qui m’a semblé intéressant. Comment raconter la trajectoire d’un artiste dans un paysage en perpétuel mouvement. Le parcours de Paul Weller raconte d’une certaine façon l’histoire de la pop anglaise des 40 dernières années. C’est ce que j’ai tenté de retranscrire dans le livre. Il est donc question de Weller, mais, comme le suggère le titre du bouquin, également de l’évolution de la musique anglaise. De fait, j’évoque tour à tour la période punk, ce que nous appelons en France la new wave puis les vagues synthpop et néo-romantiques auxquelles s’ajoutent l’influence du funk et les prémices de l’acid jazz et ainsi de suite… Le parcours de Paul Weller est extrêmement riche et varié. À l’image d’un Damon Albarn (Blur, Gorillaz, The Good The Bad & The Queen…) aujourd’hui, il permet d’évoquer un spectre très large."

mCi : Que représente Paul Weller pour vous aujourd'hui ? Qu'est-ce qui vous intéresse chez cet artiste ?

Nicolas Sauvage : "Il représente l’un des très rares musiciens issu du séisme punk à afficher une telle longévité, mais surtout une telle santé artistique au bout de 40 ans. Il ne reste plus grand-chose de ses contemporains à l’exception d’Elvis Costello. John Lydon est devenu un clown, Paul Simonon est le seul ancien Clash à tirer son épingle du jeu et les autres groupes de la promo 77 sont devenus rentiers ou ont tout simplement cessé d’exister. Dès 1978, Paul Weller introduisait l’idée d’un parcours placé sous le signe de la liberté et a rejeté fermement le piège de la gestion de carrière. Il avait alors 20 ans et cette volonté est toujours possible à vérifier aujourd’hui. Le caractère polymorphe de sa carrière est assez fascinant. Des premiers singles des Jam à ses derniers disques en solo, il a tenté un nombre de choses extraordinaires. Se plonger dans la discographie de Weller c’est entendre défiler du Rhythm & Blues, du punk anglais, de la power pop, du funk, de la soul, de la house, du folk, des réminiscences de krautrock ou de psychédélisme… Son appétit pour l’exploration musicale semble insatiable. Il serait absurde d’affirmer que tout est parfaitement réussi, mais le mouvement et l’authenticité qui se dégagent de son œuvre sont assez rares.

Parmi les exemples récents, je pense à la sortie de True Meanings, son dernier disque en date. C’est un disque très dépouillé, pratiquement privé d’électricité qui avait pour objectif de saisir le songwriter dans le plus simple appareil. La sortie imminente d’un nouveau disque a été annoncée cette semaine sur le label Ghost Box, une maison spécialisée dans la musique électronique. Cette nouvelle livraison est décrite comme un travail expérimental et le terme ambient est celui qui revient le plus pour évoquer ce prochain disque. Se permettre ce genre de grand écart à 61 ans me semble être assez admirable. Pour conclure, je dirai que le plus impressionnant reste la véritable cohérence de l’œuvre de Paul Weller malgré les multiples pistes explorées. J’espère que ce livre rend justice à cet aspect."

Infos +

  • A Besançon, le livre est disponible à la librairie Forum, 15 Grande Rue. Nicolas Sauvage est d'ailleurs invité à venir en parler samedi 23 novembre 2019.
  • Disponible également sur les market places (Amazon, …), sur le site de la Fnac et le site de l'éditeur Camion Blanc.
  • Suivre sur Facebook : www.facebook.com/Life-From-A-Window-Paul-Weller-lAngleterre-pop
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Les warm-up du BBRBU pendant le mois d’août 2020 à Besançon !

Publi-info • Afin de sensibiliser le grand public à la situation des bars, restaurants et discothèques de Besançon en cette période de crise du Covid-19, l'association Bars Boîtes Resto de Besac Réunis (BBRBU) organise, en partenariat avec l'Union des commerçants de Besançon et Grand Besançon Métropole, quatre week-ends d'animations place Granvelle au mois d'août 2020…

Le No Logo Festival dévoile les premiers noms de son édition 2021 pour « se projeter dans l’avenir »…

L’équipe d’organisation du No Logo Festival confirme ce vendredi des nouveaux noms pour l’affiche de l’édition 2021. "Une manière de se projeter dans l’avenir à quelques jours de la fin de la campagne de soutien «Tous Unis pour Écrire la Suite» lancée le 9 juin dernier", précise l'équipe.

Le festival Les Petites Fugues propose une programmation « resserrée » en novembre 2020

L’Agence Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté organise chaque année le festival littéraire itinérant Les Petites Fuguesproposant deux semaines de rencontres littéraires dans toute la région. Elaboré dans le contexte de crise sanitaire de la Covid-19, le festival se réinvente cette année autour d’une programmation resserrée du 16 au 28 novembre 2020...

Besançon : le festival du BBRBU, prévu début septembre 2020, est reporté

L'association des Bars Boîtes et Restos de Besac Unis (BBRBU) prévoyait la création d'un festival en plein centre-ville de Besançon les 4, 5 et 6 septembre prochains pour permettre à l’ensemble des établissements adhérents de "générer d’urgence la trésorerie". Malheureusement, La Rêv'olution du BBRBU est reportée ultérieurement suite à une décision prise en préfecture le 21 juillet.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Une philosophe et un metteur en scène francs-comtois publient un biface consacré au marquis de Jouffroy d’Abbans…

Julien Lopez, metteur en scène pour la compagnie La Gouaille et Véronique Febvre-Charlot, historienne pour la compagnie Passeurs d'histoires, ont concilié leur passion et métier respectifs pour éditer un livre biface (historique d'un côté, pièce de théâtre de l'autre) consacré à l'histoire tumultueuse du marquis de Jouffroy d'Abbans. Pour la première fois, une pièce de théâtre sur le marquis est publiée… Sortie prévue en septembre 2020. Rencontre.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.39
    légère pluie
    le 04/08 à 15h00
    Vent
    2.95 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    31 %

    Sondage