Un dealer ne reconnaît pas les policiers et tente de leur vendre de la drogue

Publié le 08/01/2022 - 17:58
Mis à jour le 08/01/2022 - 17:58

Les faits se sont produits jeudi 6 janvier 2022 vers 18h30 rue de Fribourg sur le quartier de Planoise à Besançon.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Lors de l'arrivée des policiers de la brigade anticriminalité, le jeune homme leur a proposé de la drogue. Il venait de se réinstaller sur sa chaise rue du Fribourg après avoir vendu des produits stupéfiants.

Lorsqu'il a reconnu les forces de l'ordre, il a tenté de prendre la fuite. Ces derniers ont réussi à retenir l'intéressé, qui s’est vivement débattu pour leur échapper.

Dans sa lutte, il a perdu de nombreux produits stupéfiants conditionnés. Ces derniers ont été saisis (105 grammes d’héroïne, 16 grammes de cocaïne, et 26 grammes de résine de cannabis).

Le jeune homme d'une vingtaine d'année, connu des services de police, a été placé en garde à vue. 

Entendu, l’individu a nié toute participation à un trafic de stupéfiants, réfutant la propriété des produits découverts au sol lors de la rébellion. Il a dit qu’il ne savait pas qu’il s’agissait de policiers. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.91
légère pluie
le 18/04 à 18h00
Vent
2.69 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
81 %