Un étudiant de Besançon crée un site illégal de streaming et génère 200.000 euros en crypto-monnaie

Publié le 29/05/2019 - 11:10
Mis à jour le 29/05/2019 - 11:13

(MIS A JOUR) • Un homme de 22 ans, étudiant en master 2 à Besançon en robotique informatique, a été interpellé en avril 2019 suite à d'importants faits de "contrefaçon et recel de contrefaçon de séries télévisées, commis en bande organisée". Six autres personnes ont été placées en garde à vue.

PUBLICITÉ

Le jeune bisontin encourt jusqu'à sept ans de prison pour avoir créé le site internet "seriefr.eu".

Ce dernier proposait aux internautes près de deux millions d'épisodes de séries télévisées. Le site a très vite connu "une montée en puissance", explique Étienne Manteaux, le procureur de Besançon qui précise qu'une enquête préliminaire a été ouverte.

Six autres contributeurs échangeaient leurs séries et les mettaient à disposition de l'étudiant qui les incorporait à son site. Ils se faisaient en échange rétribuer ; les suspects, âgés de 19 à 36 ans, seront jugés en correctionnelle pour contrefaçon et recel de contrefaçon d'oeuvres audiovisuelles commis en bande organisée, a indiqué M. Manteaux lors d'une conférence de presse.

200 000 euros engrangés

Au total, il a engrangé 200.000 euros de revenus publicitaires entre 2017 et 2019 et 30.000 euros en cryptomonnaie, des sommes qui ont été saisies.

"Entre la crypto monnaie qu'il arrivait à générer grâce à la puissance de calcul des spectateurs des séries et la rétribution par les régies publicitaires. Une fois payé les contributeurs et le matériel informatique de haute technicité, il ne lui restait que 30.000 euros qu'il investit en bitcoin", précise Olivier Dupas, commissaire divisionnaire et directeur adjoint de la Police judiciaire de Dijon.

Une long enquête

L'enquête a été menée par deux enquêteurs du LION (laboratoire d'investigation opérationnel du numérique). Ils sont également investigateurs en cybercriminalité  ce qui "leur permet d'enquêter sur ce type de délinquance difficile à mettre au jour", explique Olivier Dupas.

"Tout est parti d'un signalement de l'Alpa, l'association de lutte contre la piraterie audiovisuelle", chargée de la veille sur internet, qui a "détecté fin 2017 la montée en puissance d'un site de streaming illégal baptisé Seriesfr.eu, dont les serveurs étaient hébergés aux Pays-Bas et aux États-Unis", a précisé M. Manteaux.

L'enquête préliminaire avait été confiée au Laboratoire d'Investigation Opérationnelle du Numérique de la Police Judiciaire (DIPJ) de Dijon, qui a conduit à l'interpellation en avril des sept suspects : l'étudiant, qui réside dans le Doubs, et ses six complices présumés, âgés de 19 à 36 ans, arrêtés en Côte-d'Or, Ile-et-Vilaine, en Moselle et dans l'Hérault, Selon M. Manteaux.

Jugé le 13 novembre à Besançon

L'étudiant avait développé la plateforme, fermée en avril, "sur son temps libre" et "sans l'accord des détenteurs des droits de ces oeuvres audiovisuelles", selon M. Manteaux.

Il sera jugé le 13 novembre prochain par le tribunal correctionnel de Besançon.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.61
partiellement nuageux
le 23/10 à 3h00
Vent
2.04 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
90 %

Sondage