Un homme criblé de balles à Planoise : les réactions à Besançon

Publié le 28/12/2020 - 09:15
Mis à jour le 28/12/2020 - 09:21

En fin d’après-midi de ce dimanche 27 décembre, un homme de 35 ans a été gravement blessé après avoir reçu plusieurs balles à travers la porte de son appartement. Une enquête est ouverte. De vives réactions ont été publiées sur les réseaux sociaux et par voie de communiqué de presse notamment de la part de Anne Vignot, maire de Besançon.

 ©
©

Article régulièrement mis à jour avec de nouvelles réactions.

Réaction de Anne Vignot

"Alors que les opérations de grande envergure menées depuis un an sur Planoise avaient permis de mettre fin à une série d'actes de grande violence, un homme a été ce jour grièvement blessé par balles.

 La maire apporte tout son soutien à ses habitantes et habitants qui s'inquiètent de ce nouvel acte de violence.

La maire s’entretient avec l'ensemble des autorités impliquées dans la lutte contre ces violences (le Préfet, le Procureur de la République et le Directeur départemental de la Sécurité).

Police et justice poursuivent leur collaboration depuis un an pour lutter contre le trafic de drogue, le grand banditisme et les violences qui en découlent.

La maire réaffirme son soutien aux forces de l'ordre républicaines mobilisées. Ce combat est encore long mais la volonté conjointe des autorités et la mobilisation inédite pour lutter contre ces violences ne souffrira aucun relâchement.

 Il nous faut ensemble redonner au quartier la tranquillité qu’il mérite et travailler, travailler, travailler encore inlassablement l’accompagnement éducatif, social et économique de ce quartier avec les associations, les services municipaux, les entreprises,… - notamment à travers le programme de rénovation urbaine -.

 Toutes les instances du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, celles de coordination plus opérationnelles se tiennent très régulièrement avec les acteurs de terrain et les forces de sécurité pour ajuster l’action car l’heure est aujourd’hui à l’action.

Nous y sommes tous attelés."

Réaction de Ludovic Fagaut, chef de file Besançon Maintenant au conseil municipal

©

Réaction de Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté

"Cypriani démission !

 Les derniers événements de Planoise sont juste un nouvel exemple de l’incapacité de la nouvelle municipalité à pouvoir « assurer la sécurité pour tout-te-s » telle que promise par Anne Vignot durant sa campagne. Non sans grande surprise, il est vrai, vus les résultats pitoyables en matière de sécurité du maire EELV de Grenoble, Éric Piolle, depuis 6 ans qu’il a été élu.

 Impuissance face à la violence et à la délinquance locale d’autant plus pathétique, que Mme Vignot n’a jamais eu rien d’autre à nous proposer en la matière que de demander au gouvernement central de nous envoyer un peu plus de police nationale...

 Mme la Maire préférant manifestement se défausser sur Paris plutôt qu’assumer ses propres responsabilités locales en matière de sécurité, le Mouvement Franche-Comté demande la démission immédiate de Benoît Cypriani, responsable municipal de la sécurité, vu qu'il ne sert à rien."

1 Commentaire

C'est lamentable de voir ce laxisme vert et rose. Jamais ces gens là ne pourrons diriger des villes, des régions ,des pays , car ils sont totalement incapables de résoudre les problèmes de sécurité, au contraire, ils ne font qu'entretenir l'insécurité.
Publié le 28 décembre 2020 à 10h19 par PHILIPPE BRESSON • Membre

Un commentaire

  • philippe_bresson@orange.fr dit :

    C’est lamentable de voir ce laxisme vert et rose. Jamais ces gens là ne pourrons diriger des villes, des régions ,des pays , car ils sont totalement incapables de résoudre les problèmes de sécurité, au contraire, ils ne font qu’entretenir l’insécurité.

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.19
légère pluie
le 17/04 à 18h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
90 %