Alerte Témoin

Une aide de 50.000 euros pour les Restos du Coeur de Belfort

Publié le 30/08/2017 - 08:55
Mis à jour le 30/08/2017 - 08:55

Le local des Restos du Coeur de Belfort a été volontairement incendié et partiellement détruit dans la nuit de lundi à mardi, a indiqué la police.Le Conseil départemental du Territoire de Belfort a annoncé une aide exceptionnelle de 50 000 euros pour soutenir les 320 familles accompagnées par l'association.

Incendie

PUBLICITÉ

Vers minuit, des conteneurs poubelles ont été "mis volontairement contre la façade du local des Restos du Coeur avant d'être incendiés", a déclaré la police.

Les enquêteurs estiment que six conteneurs ont été ainsi incendiés et totalement détruits. Les flammes se sont ensuite répandues au bâtiment. Le local technique où était entreposé du matériel a notamment été détruit et l'incendie a provoqué une coupure de courant, mettant hors d'usage les chambres froides où se trouvaient les denrées alimentaires destinées à la
distribution, a précisé la même source.

Une aide exceptionnelle de 50.000 euros

Le président du Conseil départemental du Territoire-de-Belfort, Florian Bouquet, a annoncé dans un communiqué la mobilisation d'une "aide exceptionnelle de 50 000 euros" en faveur des familles suivies par les Restos du Coeur à Belfort.

"Cette mesure d'extrême urgence devrait ainsi permettre aux familles de faire face à la suspension de la distribution alimentaire, durant la période de remise en état des locaux endommagés", précise le Conseil départemental.

Les personnes concernées sont invitées à prendre contact avec l'association qui les orientera directement vers les services en charge de l'attribution d'un bon alimentaire forfaitaire, tenant compte de la composition du foyer, ajoute la collectivité.

En raison des dégâts, le local de l'association caritative sera fermé plusieurs semaines. Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté urbaine de Belfort pour tenter d'identifier le ou les auteurs des faits.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Violences à Planoise : le préfet du Doubs et le maire de Besançon appellent « à la responsabilité des parents » de mineurs

Dans un communiqué de dimanche 23 février 2020, le préfet du Doubs et le maire de Besançon lancent un appel commun "à la responsabilité des parents" de personnes mineures en particulier dans le quartier Planoise, suite à des violences contre des véhicules de police samedi soir. Deux mineurs ont été interpellés et remis à leur parents au poste de police.