Une bande de 19 cambrioleurs présumés neutralisée en Franche-Comté

Publié le 06/06/2012 - 19:21
Mis à jour le 06/06/2012 - 19:21

Dix-neuf jeunes hommes suspectés d'une cinquantaine de vols à main armée, cambriolages, home-jacking et car-jacking, commis notamment en Franche-Comté, ont été mis en examen après un an d'enquête

coup de filet

PUBLICITÉ

Neuf des 19 jeunes hommes arrêtés ont été incarcérés et quatre ont été placés sous contrôle judiciaire selon les gendarmes.  Ils ont principalement été mis en examen pour 51 faits résolus, dont 5 vols à main armée avec violence et en bande organisée au domicile de particuliers, commis en France-Comté mais aussi en Bourgogne et en Champagne-Ardenne. Ces hommes, âgés de 19 à 27 ans et domiciliés à proximité de Besançon ou Dole (Jura), étaient déjà connus de la justice.

La première interpellation remonte à juin 2011 et la dernière au 22 mai 2012.  « Face à un phénomène de cambriolages à répétition, notamment dans des magasins de matériel hifi, une cellule de huit enquêteurs a été mobilisée à temps plein sur cette affaire dès mai 2011« , a indiqué  le commandant de la section de recherche (SR) de gendarmerie de Besançon, le lieutenant-colonel Jean-François Gras.

L’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) a apporté un soutien technique aux enquêteurs de la SR et des groupements de gendarmerie du Doubs, du Jura et de Haute-Saône.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.68
partiellement nuageux
le 27/05 à 0h00
Vent
0.96 m/s
Pression
1015.25 hPa
Humidité
92 %

Sondage