Une jeune femme transportant de la drogue en garde à vue à Besançon

Publié le 05/05/2023 - 09:05
Mis à jour le 05/05/2023 - 08:53

Les policiers de la Bac ont interpellé une femme de 23 ans alors qu’elle circulait à bord de sa voiture rue de Vesoul à Besançon le 3 mai 2023.

Police nationale Besançon © D Poirier
Police nationale Besançon © D Poirier

C’est en apercevant le véhicule de la jeune femme que les policiers ont décidé de la contrôler. Sans feu-stop arrière droit ni essuie-glace arrière, les agents ont demandé à la conductrice de s’arrêter pour vérifier les pièces administratives du véhicule. Lors du contrôle, la jeune femme a immédiatement ouvert la vitre. Rapidement, une forte odeur de cannabis s’est dégagée de la voiture. Les policiers ont également remarqué plusieurs sachets zippés renfermant des substances verdâtres et brunâtres dans son sac à main. Embarrassée, la conductrice est restée sans voix. Elle a été interpellée et placée en garde à vue.

Cannabis, cocaïne et ecstasy

Après tests et pesées des substances au commissariat, les policiers ont découvert 176g de résine de cannabis, 9g de cocaïne, 12 comprimés d’ecstasy ainsi que la somme de 585€. Une perquisition a été effectuée à son domicile où il a été découvert 60,5g de résine de cannabis et 40€.

Lors de ses auditions, l’interpellée a gardé le silence et a refusé de divulguer le code de déverrouillage de son téléphone portable.

Sur instruction du magistrat, les produits stupéfiants ont été détruits et la somme de 585€ a été remisée à la Caisse des dépôts. La voiture a été saisie ainsi que le téléphone portable. La somme de 40€ a été restituée à la mise en cause. Elle a reçu une convocation à une audience par officier de police judiciaire en décembre 2023. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.45
légère pluie
le 17/04 à 15h00
Vent
2.81 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
83 %