Une nouvelle exposition à Dole met en avant les artistes locaux du XIXe siècle

Publié le 04/02/2014 - 15:32
Mis à jour le 04/02/2014 - 20:36

Présentée du 15 février au 18 mai 2014, une nouvelle exposition s’installe au musée des Beaux-Arts de Dole. Intitulée "Eclectique XIXe – Les Beaux-Arts à Dole 1820-1880", celle-ci présente 74 oeuvres rappelant que cette ville jurassienne fut à cette période un foyer propice pour les peintres et sculpteurs, soutenus et encouragés par une société mécène et par le contexte favorable du renouveau religieux du milieu du XIXe siècle qui suscita de nombreux chantiers décoratifs.

2014-02-04-expo_musee_dole_eclectisme.jpg
©dr

Eclectisme

PUBLICITÉ
« Le musée des Beaux-Arts de Dole a été fondé en 1821 par Séraphin-Désiré Besson (1795-1864), peintre et sculpteur, membre éminent des milieux intellectuels jurassiens et grand collectionneur. L’étude de ce personnage, premier conservateur et donateur du musée, dont le fils Faustin Besson (1821-1882) fit une importante carrière de peintre sous le Second Empire, offre l’opportunité de retracer le parcours d’un artiste et d’un conservateur au sein du musée des Beaux-Arts et dans le cercle des érudits dolois. Cette approche vise à relier l’action de Besson dans un contexte local de création artistique à l’étude des débuts de l’école municipale des Beaux-Arts de la ville, rétablie par l’artiste en 1822« , indique le musée des Beaux-Arts de Dole.
 
Outre celles de Séraphin-Désiré et Faustin Besson, l’exposition révèle des œuvres de Joseph Baudrand (1836-1897), Pierre-Auguste Belin (1821-1890), Xavier Bourges (1797-1879), Gustave Brun (1817-1881), Julien Guillon (1811-1876), Victor Maire (1827-1881), Germain Paget (1817-1884), Etienne-Charles Pointurier (1809-1853) et Jules de Valdahon (1770-1847).
 
  • Tous les jours, sauf le dimanche matin et le lundi, de 10h à 12h et de 14h à 18h (les 2e et 3e mercredis du mois jusqu’à 20h). L’entrée du musée des Beaux-Arts de Dole est gratuite.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Avec son post punk sombre, Interpol a drapé de noir le chapiteau intermédiaire des Eurockéennes jeudi en ouverture de la 31e édition à Belfort (est de la France), mais les festivaliers en ont surtout vu de toutes les couleurs sur la grande scène avec les vétérans français du rap, NTM.

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

La région Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Mobilités mettent en place une tarification spéciale pour des allers-retours en TER à destination des Eurockéennes de Belfort du 4 au 7 juillet 2019 au prix de 4, 10 ou 24 € et au départ de toutes les gares de Bourgogne-Franche-Comté. En 2019, 30.800 festivaliers ont rejoint Les Eurockéennes en train...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.13
couvert
le 23/07 à 6h00
Vent
3.32 m/s
Pression
1020.64 hPa
Humidité
70 %

Sondage