Vaccination : un plan pour l'été

Publié le 29/05/2021 - 07:58
Mis à jour le 28/05/2021 - 15:26

Le ministère de la Santé va présenter "dans les prochains jours" un plan détaillant l'organisation de la vaccination pour l'été, en particulier sur les lieux de vacances.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

La réservation de créneaux sur les plateformes internet spécialisées (Doctolib, Keldoc, Maiia) a été élargie jeudi aux 18-49 ans, dernière catégorie à avoir droit aux vaccins sans critère de santé.

Gabriel Attal a confirmé sur franceinfo vendredi que le gouvernement allait "renforcer la dotation en vaccins des centres qui se trouvent sur des lieux très fortement touristiques pour que des Français qui n'auraient pas encore été vaccinés et qui se rendent en vacances puissent se faire vacciner s'ils le souhaitent".

"Dans les prochaines semaines le ministère de la Santé va présenter un plan spécifique pour l'été avec des précisions sur la manière dont on va organiser la campagne de vaccination et l'adapter" à la période estivale, a-t-il ajouté, alors que le gouvernement veut éviter que les vacances ne freinent la vaccination.

Gabriel Attal a toutefois laissé entendre que la possibilité de se faire vacciner sur son lieu de vacances pourrait être limitée: "Quand vous prenez rendez-vous pour une première dose de vaccin dans un centre, le deuxième rendez-vous doit être pris dans ce centre", a-t-il souligné.

Et, interrogé sur ceux qui pourraient obtenir une dose sur leur lieu de vacances, il a pris l'exemple de personnes qui auraient contracté le Covid récemment, auraient préféré attendre avant de se faire vacciner, et souhaiteraient finalement le faire en vacances.

Le ministère de la Santé a dit ces derniers jours vouloir "éviter à tout prix que les Français ne reculent leur première injection parce qu'ils anticipent des difficultés pour faire leur deuxième."

Il souhaite d'une part qu'il y ait "des doses supplémentaires dans un certain nombre de lieux touristiques" pour que les vacanciers puissent y recevoir leur deuxième injection, après avoir eu la première là où ils vivent.

Prônant la "souplesse", il a aussi évoqué la possibilité d'"un petit assouplissement sur la question de l'espacement entre les deux doses", pour éviter que la deuxième "tombe exactement au milieu des vacances".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid : le variant Delta représente « 2 à 4% » des cas positifsLire plus

"Actuellement en France, 2 à 4% des tests positifs que nous criblons correspondent à du variant indien, ce qui représente quand même, je donne une fourchette assez large, de l'ordre de 50 à 150 nouveaux diagnostics de variant Delta dans notre pays", a déclaré M. Véran lors d'un déplacement dans un centre de vaccination à Paris.

"C'est peut-être encore peu, mais c'était la situation anglaise il y a quelques semaines", a-t-il ajouté, rappelant que le variant Delta "représente plus de 90% des cas en circulation" outre-Manche, où l'épidémie est repartie "sur une trajectoire ascendante", avec "quasiment deux fois plus de cas quotidiens" que dans l'Hexagone, malgré "un taux de couverture vaccinale supérieur au nôtre".

Raison de plus pour "ne pas relâcher notre vigilance collective", a-t-il insisté. "Ce n'est certainement pas le moment", car "nous ne devons certainement pas donner de prise au variant indien pour qu'il fasse repartir une nouvelle vague épidémique, nous devons absolument l'empêcher".

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi soir le report de la levée des dernières restrictions en Angleterre, en raison de la poussée du variant Delta du coronavirus.

(Avec AFP)

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Covid-19 : « Ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin »

C'est la question que beaucoup se posent : jusqu'à quand devrons-nous porter le masque contre la Covid-19 ? Pour Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, sur RTL sur mardi 8 juin, avec les chaleurs estivales et la situation épidémique qui s'améliore, "ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin".

Covid-19 : quelle est la situation sanitaire en Bourgogne Franche-Comté ?

Alors que la seconde phase du déconfinement sera effective le 9 juin 2021, la situation sanitaire s'améliore mais reste fragile et contrastée en Bourgogne-Franche-Comté. La circulation du virus diminue dans le Jura et le Territoire de Belfort avec des taux d'incidence à 78 et 86 cas pour 100.000 habitants. Elle est stable dans le Doubs  (107) et l'Yonne (100) mais en hausse en Côte d'Or (178).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.47
partiellement nuageux
le 16/06 à 9h00
Vent
1.09 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
87 %

Sondage