Alerte Témoin

Vaches maltraitées à Saint-Vit : près de 200 bêtes pourraient être abattues

Publié le 13/12/2017 - 14:36
Mis à jour le 14/12/2017 - 07:26

Un troupeau de vaches laissées à l'abandon et affamées dans le secteur de Saint-Vit (Doubs) mobilise la fondation Brigitte Bardot qui ne comprend pas pourquoi la préfecture du Doubs décide d'abattre 200 bêtes et de n'en sauver qu'une cinquantaine…

1219741618_vaches_020.jpg
©carvy

En prenant connaissance de la situation, la Fondation Brigite Bardot avait proposé à la direction départementale de la protection des populations de récupérer l'ensemble du cheptel tout en plaçant les bovins en quarantaine en raison de la fière catarrhale. Depuis 2013, l’éleveur refusait  de réaliser les prophylaxies obligatoires sur son bétail, expliquant pourquoi les services vétérinaires bloquaient ses mouvements d'animaux sauf sous laissez-passer vers l'abattoir.

Sur 250 bêtes, 200 devraient être abattues vendredi dans la journée alors que la fondation Brigitte Bardot avait trouvé des solutions d'accueil et de mise en quarantaine dans une dizaine d'endroits pour l'ensemble du cheptel.

Finalement, seuls 50 bovins écartés par la filière pourraient être pris en charge par la fondation. Une décision qui émeut également l'association Humanimo qui a lancé un appel sur sa page Facebook.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Été et risque de noyade : les conseils pour votre baignade

Avec le début de l'été et des vacances,  le ministère des Sports lance un  appel à la vigilance pour sensibiliser les baigneurs aux risques de noyades et d'hydrocution. Les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1.000 décès et constituent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.Voici tous les conseils utiles et pratiques pour éviter les accidents de baignades.   

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     9.64
    peu nuageux
    le 12/07 à 3h00
    Vent
    2.5 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    94 %

    Sondage