Alésia dans le Jura ? "Une escroquerie intellectuelle" pour des chercheurs et historiens

Publié le 01/11/2016 - 13:26
Mis à jour le 01/11/2016 - 19:02

25 historiens, chercheurs et autres archéologues ont envoyé un courrier le 20 octobre 2016 adressé aux autorités scientifiques, mais aussi aux élus et Jurassiens, régionaux et à des entrepreneurs qui pourrait être démarchés pour financer  la recherche d'associations plaidant pour la localisation d’Alésia à Chaux-des-Crotenay. Leur objectif : " faire cesser cette escroquerie intellectuelle, en mobilisant les ressources de la raison et de la science".

 ©
©

La bataille continue…

En juillet 2016, des chercheurs archéologues, paléo-environnementalistes et historiens de l’UMR 6249 Chrono-Environnement (CNRS, université de Bourgogne-Franche-Comté, ministère de la Culture, INRAP) ont publié une mise au point pour démontrer qu'Alésia ne pouvait se situer dans le Jura. "Des Francs-Comtois, et singulièrement des Jurassiens, ne cessent, depuis le règne de Napoléon III, de dénoncer la localisation d’Alésia en Côte-d’Or, à Alise-Sainte-Reine, pour placer ce haut lieu d’une défaite des Gaulois, emmenés par Vercingétorix, en diverses et nombreuses localités de la région Franche-Comté. Depuis les années 1960, c’est à Chaux-des-Crotenay, dans le Jura, que des amateurs, rejoints un temps par des professionnels, tentent de localiser Alésia, soutenus par des élus jurassiens, quelques universitaires et certains journalistes" atteste François Favory, professeur d’histoire ancienne et d’archéologie gallo-romaine à l’université de Franche-Comté à Besançon. Ce dernier regrette "les sarcasmes" suscités par l'argumentaire diffusé au début de l'été. Et notamment de "personnes totalement incompétentes dans le domaine archéologique, comme le médiatique et peu rigoureux Franck Ferrand".

"Une supercherie"

C'est pourquoi ces chercheurs ont envoyé un nouvel argumentaire fin octobre. Il est destiné aux élus et aux entrepreneurs du Jura sollicités pour financer l’activité de recherche des associations s’activant sur le site de Chaux-des-Crotenay. "Il est adressé aussi à diverses institutions culturelles confrontées aux discours et aux initiatives publiques de ces associations et aux journaux régionaux qui en rendent compte, quelquefois complaisamment." La bataille d'Alésia n'est donc pas encore totalement terminée…

Le courrier envoyé le 20 octobre 2016 

publié par macommune
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Coup de projecteur sur les 15 ans de NG Productions à Besançon et les prochains évènements

À l'occasion des 15 ans de NG Productions, nous avons rencontré le fondateur de cette société de productions de spectacles à Besançon, Hamid Asseila. Il nous raconte ses temps de forts notamment avec Elton John, son projet de festival sur quatre jours en 2023, sa vision sur l'épidémie de Covid-19 et les prochaines dates à ne pas manquer...

L’Orchestre universitaire de Besançon Franche-Comté donnera un concert sur un Dragon Boat !

L’Orchestre symphonique universitaire Besançon Franche-Comté a décidé de se lancer un nouveau défi en se produisant le 9 avril 2022 à bord d’un Dragon Boat (ou bateau-dragon) le long des berges de Port-sur-Saône… Cet événement sera suivi d’un concert dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein.

Concerts debouts vs meetings politiques : « S’il y a des mesures, soit elles sont valables pour tout le monde, soit pour personne »

Concerts debout interdits, jauge limitée à 2000 personnes pour les grands rassemblements à l'exception des meetings politiques, interdiction de boire debout dans les bars… Le monde de la culture est dans l'incompréhension et redoute ces prochains mois. Le directeur de la smac La Rodia à Besançon nous en parle.

Sabine Weiss, la dernière photographe « humaniste » est décédée

Sabine Weiss aimait capturer les "morveux", les "mendiants" et les "petits narquois" croisés dans la rue : cette photographe, espiègle et rigoureuse, connue également pour ses photos de mode parues dans Vogue était la dernière disciple de l'école française humaniste. Comme Doisneau, Boubat, Willy Ronis ou encore Izis, Sabine Weiss, décédée mardi à 97 ans, a immortalisé la vie simple des gens, sans toutefois revendiquer une quelconque influence.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.02
nuageux
le 20/01 à 21h00
Vent
1.62 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
100 %

Sondage