Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

L'après Mots Doubs…

©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
Jean-Louis Fousseret, président de la communauté d'agglomération du Grand Besançon et maire de Besançon ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
Denis Lazzarotto, directeur de la communication à la Ville de Besançon, Gabriel Baulieu, 1er vice-président du Grand Besançon en charge des finances, Jean-Louis Fousseret, Jean-Yves Pralon, vice-président de la communauté d’agglomération du Grand Besançon, et Serge Roué fondateur de la société Faits et Geste ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
Serge Roué, co-fondateur de la société Faits et Gestes ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

C'est lors d'une conférence de presse ce mardi 19 avril 2016 que Jean-Louis Fousseret, président du Grand Besançon, a présenté l'après Mots Doubs. Le salon littéraire du Grand Besançon qui prendra le relais les 16, 17 et 18 septembre prochains n'a pas encore de nom, ce sera aux Bisontins et Grand Bisontins de le choisir. On sait qu'il se déroulera au centre-ville de Besançon et ce n'est pas tout...

Publicité

Après la décision du Conseil départemental du Doubs de suspendre puis d'annuler le salon littéraire Les Mots Doubs, l'émotion était grande à Besançon. "C'est ce qui m'a incité à reprendre la balle au bond parce qu'on a besoin de ce type d'événement à Besançon", explique Jean-Louis Fousseret. 

Quel nom ? 

Les Grands Bisontins et tous les habitants de la région sont appelés à exprimer leur préférence sur le site www.grandbesancon.fr. Pour ce faire et "par soucis de sécurité", il sera demandé à chaque internaute e saisir une adresse électronique lui permettant ensuite de valider son choix parmi les quatre noms proposés :

  • "Le livre en boucle" : Le double sens du mot "boucle" renvoie autant à la localisation du salon, dans différents lieux de la Boucle, cœur historique de Besançon, qu'à la passion quasi obsessionnelle d'un lecteur pour les ouvrages qu'il dévore.
  • "Le temps des livres" : En référence mais aussi comme un lcin d'œil et un hommage à la spécialité de Besançon et son rapport au temps.
  • "Le livre en lumière" : Plus encore que les auteurs, c'est le livre qui est en vedette dans le salon et c'est lui qui apporte son éclairage sur l'état du monde et de la condition humaine.
  • "La musique des mots" : En référence à l'art de l'écriture, au pouvoir des mots mais aussi au Festival de musique de Besançon dont la notoriété internationale n'est plus à faire (69e édition) et qui se déroule à la même période du 9 au 18 septembre 2016. 

La consultation se déroule du mardi 19 avril à partir de 14 heures au lundi 2 mai à minuit sur www.grandbesancon.fr.

Une préférence Monsieur le Président de la CAGB ? "J'aimais bien la cinquième proposition qui a finalement été retirée et qui était Les feuilles d'automne. Donc je me rends à la sagesse des votants" a-t-il déclaré.

Où s'installera ce salon littéraire ?

Micropolis est une idée qui a été envisagée pour accueillir ce nouveau salon littéraire. Mais rapidement, l'envie, le besoin, la logique, ont pris le dessus pour l'événement reste au centre ville de Besançon. Contrairement aux Mots Doubs qui se déroulait en majeure partie à la Gare d'eau, le salon littéraire du Grand Besançon proposera un site principal situé dans l'ancien Monoprix temporaires (900 m2) sur le parking des Beaux Arts. Il pourra accueillir une soixantaine d'auteurs et du public. Un ou deux chapiteaux pourront également être installés si besoin, selon les souhaits du prestataire retenu pour l'organisation du festival, soit la société Faits et gestes

Il devrait également y avoir un pôle "haut de la ville" :

  • le quartier Granvelle, "haut" de la ville historique. Plusieurs salles ou lieux sont propices à l'accueil de cet événement : les locaux de l'ancien "Pavé dans la mare" accueilleraient un pôle culinaire. La cour de la médiathèque Pierre Bayle pourrait abriter un pôle "jeunesse" ainsi que des conférences.
  • La Maison Victor Hugo se prêtera à des rencontres "un auteur, une heure", pour permettre au public (sur inscriptions préalables) de dialoguer avec un auteur, d'échanger avec lui autour d'un café ou d'un apéritif.
  • Le Scénacle sera également de la partie et pourra servir de lieu de lectures, de débats et de performances accueillant 200 à 250 personnes.
  • L'Hôtel de Clévans devrait également accueillir une bourse aux livres anciens.

Selon les besoins, d'autres lieux pourraient compléter ce premier choix. 

Pour relier ces deux pôles, le public pourra effectuer un parcours urbain littéraire en passant par plusieurs librairies (Forum, BD Fugue, l'Intranquille, les Sandales d'Empedocle, Mine de Rien, A la page…) participant à l'événement. Chaque libraire sera invité à choisir un thème (policier, voyage, BD adultes, BD Science-Fiction et fantastique…), à le développer (exposition, salon de lecture, auteurs, conférences, débats…) avec l'appui de l'organisateur. 

Pourquoi cette date ? 

Comme les Mots Doubs, ce nouveau salon littéraire se déroulera les 16, 17 et 18 septembre. Un week-end clé puisqu'il s'agit de la période de rentrée littéraire. A Besançon, ce week-end sera également celui de la 69e édition du festival de musique ainsi que les Journées du patrimoine.

Enfin, Jean-Louis Fousseret souhaite que la Boucle de Besançon soit entièrement piétonne : un Samedi Piétons sera organisé à cette occasion.

Quels auteurs ?

Pour l'instant, aucun nom d'auteur connu ou moins connu n'a filtré. Tout ce que l'on sait, c'est que la société Faits et Gestes chargée de l'organisation et Jean-Louis Fousseret souhaitent faire venir des auteurs étrangers, connus, reconnus, moins connus ainsi que des auteurs régionaux. 

Pour quel budget ?

Le futur Salon du livre est porté par la communauté d'agglomération du Grand Besançon avec le soutien de la Ville de Besançon et avec le concours de la société Faits et Gestes

Le budget estimé pour l'organisation de cet événement en 2016 est de 300 000 euros (pour comparaison, le budget des Mots Doubs était de 500 000 euros). Le Grand Besançon apportera 155 000 euros et la Ville 50 000 euros, par redéploiement de crédits. S'y ajouteront des prestations en nature. 

Dans le cadre de la mobilisation de nombreux acteurs bisontins autour de ce projet, des demandes de subventions seront déposées et des partenaires privés recherchés. Le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté sera également sollicité. 

"On fera un bilan objectif à la fin du salon" conclut Jean-Louis Fousseret. 30 000 personnes seront attendues sur les trois jours de festival "mais même s'il y en a 4 000 je serai content !" plaisante-t-il. 

Alexane

Votre météo avec

Evénements de GRAND BESANÇON