Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le 4L Trophy donne des ailes…

- cliquez sur l'image pour agrandir
© - cliquez sur l'image pour agrandir
Pierre Emmanuel Monot et Geoffroi Reboul de l'IUT GEA de Besançon ©Geoffroi - cliquez sur l'image pour agrandir
Dans le garage Trouttet de Franois ©Geoffroi - cliquez sur l'image pour agrandir

14 équipages francs-comtois se sont donné rendez-vous sur la zone de Témis à Besançon pour partir à l’assaut du 17e 4L Trophy, un rallye sportif et humanitaire de plus de 6.000 km dans le désert marocain du 13 au 23 février 2014.Témoignage avec Geoffroi, un étudiant à l’IUT GEA de Besançon qui a décidé de se lancer dans l’aventure avec un ami. Et au départ, ils n’y connaissaient rien en mécanique ! 

Publicité

Le succès ne se dément pas pour le plus grand rallye-raid mécanique monotype ouvert aux étudiants de 18 à 28 ans : 2.700 garçons et filles de plus de 500 écoles, formant 1.350 équipages à bord d'autant d'increvables Renault 4, se retrouvent pour la 17e édition du 4L Trophy au Maroc. 

Telle une caravane bigarrée, l’épreuve partira du pays de Cervantès, pour franchir Gibraltar en ferry et tracer en direction de  de Tanger à Erfoud pour rejoindre son terrain de jeu du Sahara marocain, entre la mer de sable de Merzouga à l'Est et la vallée du Drâa à l’Ouest.

Une course d’orientation sans vitesse 

La règle : pour chaque équipage de deux concurrents, au volant de 4L, les classements sont établis sur la base du minimum de kilométrage effectué du point de départ au point d'arrivée de chaque étape.

Geoffroi Reboul et Pierre Emmanuel Monnot, étudiant à l’IUT GEA de Besançon, ont décidé de se lancer. "Associer aventure et humanitaire, c’est une idée qui nous plaisait avec en plus l’envie de se bouger..." explique Geoffroi qui avec son acolyte a réuni un budget de 8.000 euros pour participer. 

“On ne s’y connaissait pas du tout en mécanique”

Le duo avoue n’avoir aucune connaissance en mécanique et a du tout apprendre . "C’est le garage Trouttet de Franois qui nous a tout appris !”  Leur 4L, “Anabelle”, a fait le grand nettoyage de fin août jusqu’à fin janvier. Pierre Emmanuel et Geoffroi ont passé de nombreux week-ends, mais aussi des après-midi entiers pour remettre le moteur à neuf. “Nous avons tout démonté puis nettoyé le moteur avant de le remonter. On peut dire que nous connaissons vraiment bien notre 4L. C'est un moteur basique mais qui demande de l'attention ”. Un objectif ? “Revenir” ironise Geoffroi ! 

À Besançon, 14 équipages francs-comtois étaient au rendez-vous mardi à Témis  pour rejoindre  l’un des deux points de départ de l’épreuve :  le Futuroscope de Poitiers , ou Saint-Jean-de-Luz. Huit équipages ont décidé de faire la route ensemble. Mais deux ont déjà eu quelques avaries : un problème de radiateur pour l’un et de pompe à essence  pour un 2e équipage. 

25.000 concurrents depuis 17 ans… 

Geoffroi et Pierre Emmanuel ne sont pas les premiers et ne seront pas  les derniers à partir à l’assaut du Maroc en 4L. "L'esprit d'aventure, le goût de la découverte, l'appel de l'inconnu, alliés aux capacités de mise en oeuvre des techniques d'orientation avec une boussole et un road book dans les sables du désert, ont séduit plus de 25.000 jeunes concurrents depuis 17 ans", rappelle Jean-Jacques Rey, le créateur et patron du 4L Trophy.

Un but humanitaire… 

Mais le 4L Trophy, souligne son organisateur, "c'est aussi des valeurs: la générosité, la solidarité entre les concurrents et avec les populations rencontrées, le sens du collectif et du partage".

Le volet humanitaire de ce trophée tient toute sa place : chaque année, des tonnes de matériel scolaire, médical et des équipements sportifs, sont acheminés vers le grand Sud marocain et ses villages déshérités, via l'association soeur "Enfants du désert" créée en 2005, qui a aussi participé à la construction de plusieurs écoles.

Ce cocktail aventure + humanitaire séduit de plus en plus de jeunes filles. Elles sont 800 cette année -un record- sur les 2700 participants de 22 ans d'âge moyen. Il y a 274 équipages exclusivement féminins qui, au volant, les mains dans le cambouis ou maniant les plaques de désensablage, vont tenir la dragée haute à leurs homologues masculins ou aux autres équipages mixtes. Mais la star de ce rallye-raid original reste la 4L, voiture culte et symbole populaire de la France rurale des années 60 et 70...              

Les équipages de l’IUT GEA de Besançon à suivre 

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

©Alexane Alfaro
Mer, 13 Décembre 2017h
FRAC Franche-Comté (Cité des Arts) - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00 - 17h00
MAISON DE L'ARCHITECTURE - Besançon