Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

"The Gladiators" : des usurpateurs en tournée en Franche-Comté

© dr - cliquez sur l'image pour agrandir
Musique

Le légendaire groupe de reggae The Gladiators se fait usurper son nom depuis quelques mois déjà par un autre collectif baptisé Droop Lion & The Gladiators sans leur accord. Ce dernier sera en tournée lors de deux dates en Franche-Comté. Attention donc, il ne s'agira pas des "vrais Gladiators".

Publicité

L'histoire fait grand bruit dans le milieu de la musique reggae. Pour comprendre, il faut remonter en 2014. Al Griffiths, le fondateur du groupe, se trouve dans l’impossibilité d’assurer la tournée. Michel Jovanovic et Mediacom Tour, leur agence en Europe, ont donc choisi, avec l’accord de la famille Griffiths et avec Anthony Griffiths comme signataire des contrats en sa qualité de représentant du groupe, de monter un projet commun avec un autre chanteur, Droop Lion et le groupe The Gladiators.

De ce projet The Gladiators feat Droop Lion est né un album, permettant ainsi de conserver une actualité pour le groupe et de continuer à donner du travail à ses membres, tout cela dans le respect le plus total du groupe original. Ce projet régi par des contrats stricts ne portait que sur un album et une tournée.

Or, depuis quelques mois, une tournée sous le nom Droop Lion & The Gladiators se met en place partout en France sous l’organisation de Cartel Concerts et Tour Makers dont deux dates sont programmées en Franche-Comté : le 3 octobre à Charquemont au Festival Foxazik etr le 10 novembre au Moulin de Brainans.

"Il y a tromperie sur la marchandise !"

Un coup dur pour l'agence Mediacom qui compte bien aller en justice s'il le faut. "Ce n'est pas normal de se faire ainsi usurper alors que tous les droits de propriété ont été déposés. Nous avons déjà pris un avocat et si les choses n'avancent pas, nous n'hésiterons pas à aller devant les tribunaux", commente Michel Jovanovic.

Son objectif aujourd'hui est surtout d'informer le public. "Il faut que le plus grand nombre soit prévenu qu'ils ne verront pas en concert ce qui est annoncé. Il y a tromperie sur la marchandise !" L'agence souhaite avant tout défendre le groupe original qu'elle promeut et s'insurge de cette usurpation. Sans appeler au boycott, elle rappelle simplement que "chacun doit pouvoir choisir en son âme et conscience et en étant bien informé de la situation."

Hannah

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille