Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Vulnérabilité énergétique : les Francs-Comtois sont les plus touchés en France

©damien - cliquez sur l'image pour agrandir
Etude Insee

Les ménages francs-comtois sont plus exposés à la vulnérabilité énergétique qu’en moyenne en France métropolitaine, tant en ce qui concerne les dépenses liées au chauffage du logement qu’aux déplacements contraints en voiture selon une étude de l'Insee Franche-Comté. Un climat rigoureux et un degré d’urbanisation plus faible sont les principaux facteurs explicatifs. La Franche-Comté figure parmi les trois régions, avec l’Auvergne et la Lorraine, pour lesquelles plus d’un ménage sur quatre est exposé à la vulnérabilité énergétique pour le logement.

Publicité

L'étude de l'Insee explique que dans les communes rurales, les logements individuels, plus grands et plus énergivores, prédominent. Les ménages les plus pauvres et les personnes seules sont davantage concernés par la vulnérabilité liée au logement. La vulnérabilité liée aux dépenses en carburant, moins dépendante du niveau de revenu, augmente quant à elle avec l’éloignement des centres urbains où se concentrent emplois, équipements et services. 

"Vulnérable" quand les dépenses pour le chauffage dépassent 8% de son revenu

Un peu plus d’un tiers des ménages francs-comtois sont potentiellement en situation de vulnérabilité énergétique. Un ménage est considéré comme vulnérable lorsque ses dépenses pour le chauffage dépassent 8 % de son revenu et 4,5 % pour ses déplacements.

La Franche-Comté figure parmi les trois régions, avec l’Auvergne et la Lorraine, pour lesquelles plus d’un ménage sur quatre est exposé à la vulnérabilité énergétique pour le logement.

Cette dernière est plus grande en milieu rural. Dans la région, 42% des ménages qui résident dans une commune peu dense sont considérés comme vulnérables. Dans les communes densément peuplées, ce sont un quart des ménages. Cette situation tient notamment à la structure du parc de logements qui diffère selon la nature de la commune. Dans les communes densément peuplées ou de densité intermédiaire, l’habitat collectif, moins énergivore que l’habitat individuel, est souvent majoritaire. Il est en revanche peu présent dans les communes peu ou très peu denses.

La vulnérabilité énergétique liée aux dépenses en carburant, pour les déplacements contraints en voiture, touche davantage les ménages qui habitent dans des zones peu denses loin des lieux d’emploi, d’équipements ou de services. Elle augmente avec l’éloignement aux pôles urbains. Dans les communes densément peuplées ou de densité intermédiaire, moins d’un ménage sur quinze est concerné. Cette proportion atteint deux ménages sur dix dans les communes peu denses et quatre sur dix dans les communes très peu denses.

Les personnes seules, les plus âgées et les jeunes sont plus les plus exposés. La vulnérabilité énergétique liée au logement concerne en premier lieu les ménages dont les revenus sont les plus faibles. En ce qui concerne les déplacements contraints, la vulnérabilité est moins dépendante du niveau de revenu que de l’éloignement aux centres urbains. 

(Source : Insee - Agnès Boudaquin)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Mar, 26 Juin 2018 18h00 - 20h00
TEMIS INNOVATION - BESANCON - Besançon
©DR
Ven, 1 Juin 2018 0h00 - Sam, 30 Juin 2018 0h00
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille
Dim, 3 Juin 2018 10h00 - Sam, 25 Août 2018 17h00
Arc-lès-Gray - Arc-lès-Gray