Coups de feu avenue du parc à Planoise : la piste du règlement de compte privilégiée

Publié le 17/08/2017 - 17:16
Mis à jour le 18/08/2017 - 10:16

Un dealer présumé a été la cible de plusieurs tirs de feu ce jeudi 17 août 2017 en début d’après-midi, avenue du parc dans le quartier Planoise à Besançon. L’homme de 30 ans a été blessé de trois balles dans la jambe. Ses jours ne sont pas en danger

 ©
©

Il est aux alentours de 13h lorsque "nous avons entendu soudain des coups de fusils", explique un commerçant situé non lon du lieu de l'incident. Une petite dizaine de coups de feu ont semble-t-il été tiré par deux individus cagoulés qui ont tiré sur deux personnes dans la rue.

La victime âgée de 30 ans,  défavorablement connue des forces de l'ordre, a reçu trois balles dans la jambe et a été transporté vers le CHRU de Besançon. Les deux hommes cagoulés se sont enfuis et sont activement recherchés. L'enquête est menée par la police judiciaire de Besançon.  

Adrien Vitte, le directeur de l'Intermarché de place René Cassin à Planoise précise que le magasin est "trop loin" pour avoir été touché par l'évènement. Il n'a donc pas fermé ses portes. Le directeur déplore "que ce n'est pas la première fois que de tels faits surviennent". Il souhaite que des moyens soient mis en place :"Il ne faut pas attendre qu'il y est un mort pour agir", explique-t-il.

Le 22 mai dernier, des coups de feu avaient également été échangés place Cassin mais il n'y avait pas eu de blessés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.24
légère pluie
le 16/04 à 15h00
Vent
5.1 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
80 %