23 écoliers brièvement hospitalisés pour une possible intoxication alimentaire en Bourgogne

Publié le 13/02/2015 - 09:37
Mis à jour le 15/04/2019 - 16:17

Vingt-trois écoliers de Sens (Yonne), ont été brièvement hospitalisés jeudi 12 février 2015 après-midi après une suspicion d'intoxication alimentaire, a-t-on appris auprès des pompiers et de la police.

 ©
©

Vers 15H30, 22 enfants de l'école Paul-Bert, âgés d'environ 8 ans, et un élève de l'école Aristide-Briand se sont plaints de maux de tête et de ventre et ont été pris de vomissements, selon ces sources. Pris en charge par le SMUR (service mobile d'urgence et de réanimation) et les pompiers, ils ont été transportés au centre hospitalier de Sens pour des examens.

En fin d'après-midi, les enfants, dont les symptômes étaient bénins, étaient tous sortis de l'hôpital, ont précisé les pompiers. Des examens réalisés par les services vétérinaires sont actuellement en cours sur les repas servis à la cantine jeudi midi.

A Sens, environ 900 élèves ont déjeuné jeudi dans les différents restaurants scolaires de la ville, dont les repas sont préparés par une même société, ont ajouté les pompiers et la police.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Encore une victime du Pont Guillotin à Besançon…

Le tristement célèbre pont Guillotin de la rue des jardins à Besançon dans le quartier des Chaprais à Besançon a fait une nouvelle victime. Une camionnette  a eu le toit arraché laissant son chargement à l'air libre ce lundi 2 août 2021 à la mi journée sous ce pont tristement connu pour décapiter le haut des poids lourds et des camionnettes

Le monument de la Libération vandalisé à la Chapelle des Buis : un prêtre interpelle la mairie de Besançon

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 2021, le monument de la Libération a été vandalisé et des rodéos, trafics de drogue et autres courses poursuites s'y déroulent depuis plus d'un an. Nicolas Morin, prêtre responsable du Monument, et les habitants de la Chapelle des Buis appellent la mairie à constituer une commission pour réfléchir à des solutions pérennes de sécurité.

Homme tué rue d’Arènes : Besançon Maintenant demande (encore) à la maire de développer la vidéosurveillance

La police a déclaré avoir pu retrouver l'auteur présumé d'un coup de couteau engendrant la mort d'un jeune homme ce jeudi 29 juillet rue d'Arènes grâce à la vidéosurveillance. Besançon Maintenant, groupe d'opposition de la droite et du centre au conseil municipal, demande une nouvelle fois à la municipalité de déployer d'autres dispositifs de vidéosurveillance.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.93
couvert
le 04/08 à 6h00
Vent
1.02 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
98 %

Sondage