37e campagne des Restos du Coeur : on recherche des bénévoles dans le Doubs

Publié le 23/11/2021 - 15:30
Mis à jour le 24/11/2021 - 17:10

Les Restos du cœur lancent mardi leur 37e campagne annuelle et alertent sur « l’aggravation de la précarité » des plus démunis provoquée par la crise sanitaire, au moment où l’aide alimentaire n’a jamais été aussi cruciale en France.

La pandémie de Covid-19 a marqué les esprits l’an dernier, avec l’allongement des files d’attente devant les centres de distribution alimentaire. Et la pression ne baisse pas : l’association créée par Coluche a aidé 1,2 million de personnes depuis novembre 2020 et distribué 142 millions de repas, contre 136 millions l’année précédente. « Sur le terrain, on constate vraiment une aggravation de la précarité des plus démunis, notamment chez les personnes que nous connaissions déjà », selon son président, Patrice Douret.

Malgré la reprise économique, "la crise de la Covid-19 a aggravé la situation des précaires" estime l’association du Doubs. 53 % des personnes accueillies déclarent avoir connu une perte de ressource liée à la crise et 15 % déclarent se rendre au Restos du fait même de la crise sanitaire.

50 % des personnes se rendant au Restos du Cœur ont moins de 25 ans

"La reproduction de la précarité nous préoccupe plus que jamais", explique Patrice Douret. le président national de l'association se dit  particulièrement inquiet des difficultés rencontrées par les jeunes et les mères seules avec enfants ; 40 % des bénéficiaires des Restos sont des mineurs. "On a vraiment peur que la reprise économique suggérée par les indicateurs exclue ces publics les plus précaires."

"Pour payer les factures, les arbitrages se font souvent au détriment de l’alimentation"

À la veille de l’élection présidentielle, le gouvernement vante actuellement les effets de sa politique du "quoi qu’il en coûte" – prise en charge du chômage partiel et aides exceptionnelles versées aux plus modestes. Outre un recul du chômage, il s’est notamment réjoui début novembre d’une estimation provisoire de l’Insee, qui montre que le taux de pauvreté est resté stable en 2020, contrairement à l’explosion redoutée. Ce qui n’empêche pas que "certaines situations de pauvreté se sont aggravées à la faveur de la crise", selon l’institut statistique.

Le secteur associatif insiste, lui, sur ce risque de décrochage des plus pauvres.

D’autant que "la situation s’aggrave avec la hausse des prix de l’énergie : pour payer les factures, les arbitrages se font souvent au détriment de l’alimentation", rappelle Patrice Douret. La semaine dernière, le Secours catholique a sonné l’alarme dans un rapport selon lequel "près de 10 % de la population" est contrainte de recourir à l’aide alimentaire.

Entre 5 et 7 millions de personnes ont bénéficié de cette aide en 2020, contre 5,5 millions en 2017. La Fédération des banques alimentaires, qui organise, elle, sa grande collecte nationale sur trois jours du 26 au 28 novembre, s’inquiète également de "la hausse constante du nombre" de ses bénéficiaires, qui a progressé de 6 % en 2020 et continue d’augmenter cette année.

Des centres itinérants à la campagne

Au gré des différents confinements, l’isolement des plus précaires s’est encore accentué. Pour tenter d’enrayer ce phénomène, les Restos du cœur tentent d’aller chercher tous ceux qui n’osent pas se rendre dans leurs locaux, ou n’en ont pas les moyens. L’association a ainsi lancé des centres itinérants en milieu rural : elle espère doubler leur nombre et atteindre 60 services mobiles de ce type dans les prochains mois. Ses distributions alimentaires en pleine rue ont également augmenté de 25 % depuis deux ans.

Œufs, lait, viande… Elle tente également d’obtenir de nombreux produits en circuit court pour améliorer la qualité des paniers distribués. Pour cela, elle réclame une amélioration de la gestion du Fonds européen d’aide aux plus démunis, qui finance un repas sur quatre aux Restos. "On rencontre des problèmes sur les légumes en conserve, notamment les haricots verts, car il n’y a aucun prestataire qui répond aux appels d’offres organisés par l’État pour fournir ces produits", regrette Patrice Douret. Face au creusement des inégalités, les Français "font preuve d’une générosité exceptionnelle, dont nous allons encore avoir besoin", souffle le dirigeant associatif. L’année 2020 a été marquée par un record de dons aux associations, selon le baromètre de France Générosités. Cet élan de solidarité démontre que "la lutte contre la précarité est une priorité de Français", selon lui. "Pourtant, on ne la voit pas assez dans les programmes des différents candidats à la présidentielle", déplore-t-il.

Besoin de bénévoles dans le Doubs

"Dans le Doubs, nous accueillons 7.200 personnes et distribuons plus de 1 million de repas. Nous sommes implantés dans 11 centres fixes dans le département en plus d'un centre itinérant qui dessert 8 localités du Doubs" indique Dominique Maire, président des Restos du Cœur du Doubs qui dit rechercher aujourd'hui une quarantaine de bénévoles. "C'est grâce à nos 680 bénévoles que nous sommes capables d'accueillir ces personnes tout au long de l'année, mais nous avons besoin de renfort dans plusieurs de nos centres que ce soir sur Besançon, Montbéliard et dans nos centres ruraux."

De l'accueil des famille à la distribution alimentaires au services bien êtres (coiffeurs , esthéticiennes…) ou logistiques (chauffeurs), culturels, aide budgétaire, les missions peuvent-être très diverses.

Pour contacter les Restos du Coeur du Doubs et devenir bénévoles

1 Commentaire

Ils recherchent des bénévoles........pourquoi ne pas faire appel a toutes les personnes qui touchent le RSA au lieu de prendre des retraités et comme cela, ça les occuperaient un peu et cela leurs permettraient également de rentrer dans le monde du travail ???????????
Publié le 28 novembre 2021 à 18h10 par robert macarena • Membre

Un commentaire

  • macarena@orange.fr dit :

    Ils recherchent des bénévoles……..pourquoi ne pas faire appel a toutes les personnes qui touchent le RSA au lieu de prendre des retraités et comme cela, ça les occuperaient un peu et cela leurs permettraient également de rentrer dans le monde du travail ???????????

Laisser un commentaire

Société

La CGT revendique des congés menstruels dans les trois collectivités de Besançon

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

En images : cérémonie, village des armées et défilé du 14 juillet

De nombreux Bisontins et Bisontines se sont donnés rendez-vous ce dimanche 14 juillet 2024 sur le parking Chamars pour assister à la dernière cérémonie de prise d’armes du Général Rondeau et visiter le village des armées. Les spectateurs ont également pu assister au défilé à pied et motorisé des forces armées avec la présence de blindés sur le Boulevard Charles de Gaulle.

La Biscuiterie Billiotte réintègre le centre-ville de Besançon

Autrefois situé place Pasteur, la Biscuiterie Billiotte revient cette fois au 56 Grande Rue à Besançon dans l’ancienne boutique d’habillement pour enfant Catimini. Après Valentigney, Montbéliard et Bart, l’enseigne spécialisée dans le biscuit en vrac vient d’ouvrir sa quatrième boutique le 28 juin 2024. 

Saint-Vit : le chef Thibault Etienne du restaurant Le Prélude à Saint-Vit, intronisé Maître cuisinier de France

C’est au sein de son propre restaurant Le Prélude installé à Saint-Vit le 24 juin dernier que Thibaut Etienne a officiellement été intronisé en tant que Maître cuisinier de France (MCF) lors du lancement du Guide des MCF de Bourgogne-Franche-Comté. 

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Recette du week-end : le cocktail rhubarbe et fraise des bois du restaurant Épicéa à Besançon

Pour ce week-end des 13 et 14 juillet 2024, comme le soleil semble avoir fait son grand retour, nous vous proposons une recette de l'un des sublimes coktails proposés par Camille et Bastian les chefs du restaurant Épicéa à Besançon. Voici deux versions avec ou sans alcool de leur cocktail du moment à l'eau de rhubarbe, fraise des bois et gin. 

Pour la Fête nationale, un Mirage 2000-5 survolera la ville de Belfort

À l’approche du défilé militaire du 14 juillet prochain à Belfort, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, nous informe du passage d’un Mirage 2000-5 de l’escadron 1/2 cigogne de la Base Aérienne de Luxeuil-les-Bains.

Réserves de sang faibles : l’EFS Bourgogne Franche-Comté appelle à un sursaut de mobilisation !

Alors que les vacances estivales ont démarré, l’Établissement français du sang (EFS) invite les personnes qui peuvent donner leur sang à prendre rendez-vous. L’organisation s’inquiète de la fréquentation sur les collectes futures qui vont être impactées par une actualité notamment sportive très chargée en raison des JO et Tour de France… Un "sursaut de mobilisation" est donc nécessaire d’après l’EFS.

À Besançon, des policiers honorés pour leur engagement envers la nation

Dans le cadre des journées de la police nationale, une cérémonie de commémoration a eu lieu ce mercredi 10 juillet 2024 sur la place du 8 septembre à Besançon. À cette occasion, le préfet du Doubs Rémi Bastille, et Yves Cellier, le directeur interdépartemental de la police du Doubs ont effectué une remise de décorations aux fonctionnaires méritants.  

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.23
légère pluie
le 16/07 à 12h00
Vent
5.99 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
60 %