Alerte Témoin

Quelle organisation pour le Trail des forts ?

Publié le 08/05/2016 - 10:01
Mis à jour le 08/05/2016 - 10:10

3.600 participants sont au départ des différentes courses du Trail des forts de Besançon : un record !  Parmi eux, sur le 48 km, Samuel Étienne,  l'animateur de Question pour un champion. Sur place, plus de 350 bénévoles de l’Amicale Sportive Territoriale Bisontine ont répondu  présents depuis jeudi pour que tout soit prêt ce dimanche.  A quoi faut-il penser ? MaCommune.Info a interrogé Alexandre Lintz, en charge du projet Trail des Forts.

c’est parti !

Depuis jeudi 5 mai 2016, les 350 bénévoles de l’Amicale Sportive Territoriale Bisontine sont sur les lieux pour organiser les différents parcours proposés par le Trail des Forts et sur place le travail ne manque pas. Alexandre Lintz, en charge du projet Trail des Forts.

MaCommune.Info : Tout au long du parcours il y a des points de ravitaillement, combien de denrées sont-elles nécessaires ?

Alexandre Lintz : "Beaucoup (rires). Tout d'abord il faut noter que malgrè le nombre important d’inscrits sur internet (3 400), et ceux que nous attendons le jour-J nous pensons atteindre les 3 800 participants. Même si nous sommes heureux de ce succès, nous avions travaillé en ce sens et espérions atteindre cet objectif. La logistique était donc prévue en fonction de cette estimation.

Tout au long des parcours, il y a des postes de ravitaillement et nous fournissons aux coureurs des denrées alimentaires. Pour vous donner une idée, j’ai réalisé une grosse commande en magasin avec 600 kg bananes, 300 kg oranges, 60 kg de tartelettes à la framboise, 60 kg de barres chocolatés entre autres et bien sûr, le meilleur, 160 kg de comté. Le dernier poste de ravitaillement est dédié à la charcuterie, au saucisson et au pain, c’est un casse-croûte un peu plus solide où les coureurs, s’ils le souhaitent, peuvent s’arrêter pour discuter.

Au vu des événements récents, avez-vous repensé votre système de sécurité ?

A. L. : Oui et non. Sur la course nous avons deux types de sécurité : celle liée à la santé et celle purement sécuritaire. Concernant la santé, nous avons adapté notre dispositif au nombre de participants. Sur place, il y aura cinq véhicules de secouristes, deux médecins –un sur la ligne de départ, un à l’arrivée- et 12 secouristes seront présents. Pour la partie sécurité et suite aux attentats, nous avons changé notre méthode, les vigiles aux abords des entrées et au sein de l’événement auront une vigilance permanente. D’ailleurs en amont, nous avons organisé une réunion pour définir de nouveaux critères de fouilles par exemple. A noter aussi que pour ne pas perdre de participants (rires) nous avons de nombreux bénévoles, appelés des signaleurs qui seront présents pour indiquer le parcours lors des intersections ou des zones routières, près des voitures".

Combien de temps préparez-vous cette événement à l’avance ?

A. L. : Depuis septembre 2015, je travaille sur le projet. C’est à peu près 8 mois de travail avec une phase d’accélération lorsque l’on approche de la date fatidique. Toute l’équipe est arrivé le jeudi 5 mai et actuellement nous installons les barrières, fléchons le parcours, accrochons des banderoles…Il reste encore une multitude de choses à faire".

Suivez le Trail des forts sur la page Facebook de l'évènement 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Pollution aquatique : « La faune et la flore sont-elles prises en compte ou uniquement la santé humaine ? » (Sos Loue et Rivières)

Le 17 septembre 2020, nous vous parlions d'une importante quantité de produits qui s'était répandue dans la Brême sur la commune de Scey-Maizière. Une semaine après, peu d'éléments ont été communiqués sur la situation. Sos Loue et Rivières Comtoises s'inquiète de l'impact de ce dernier sur la faune et la flore.

Un loup particulièrement agressif abattu dans les Vosges

Un loup "au comportement atypique", capable de s'en prendre à des bovins et même d'entrer directement dans des bâtiments d'élevage, a été abattu après plus de 20 attaques mortelles, dans la nuit de mardi à mercredi sur la commune du Val d'Ajol (Vosges), a-t-on appris de sources préfectorales.

Journée nationale de la qualité de l’air ce mercredi

Comment préserver l'air ? • Ce 16 septembre 2020 se tient la 6° édition de la « Journée nationale de la Qualité de l’Air », organisée par le Ministère de la Transition écologique, en partenariat avec le réseau national des Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA).

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.06
couvert
le 02/10 à 0h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
96 %

Sondage