Agressions au couteau : "Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Publié le 20/09/2020 - 18:35
Mis à jour le 20/09/2020 - 18:38

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Ludovic Fagaut -011
Ludovic Fagaut ©Alexane Alfaro

Communiqué :

"Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

La nuit dernière, deux hommes ont été sauvagement agressés à coups de couteau au centre-ville de Besançon. La veille, une jeune femme avait elle aussi reçu un coup de couteau, mais au visage. Elle a été sauvée uniquement par sa paire de lunettes. Le jour précédent, un homme a été poignardé au centre-ville, gravement atteint au thorax. Nous apportons notre plein soutien aux victimes et à leurs familles. Depuis le début du mois de juillet et la mise en place de l'équipe municipale de Madame VIGNOT, les agressions, vols et autres faits de délinquance se multiplient. On en compte plus d'une soixantaine. Les faits sont là : Besançon risque de se transformer en coupe- gorge.

Depuis plusieurs mois, nous, élus de « Besançon Maintenant », réclamons des actions concrètes pour renforcer la sécurité des Bisontines et des Bisontins. Aujourd'hui, leur sécurité n'est pas garantie.

Ludovic FAGAUT, chef de file du groupe "Besançon Maintenant", demande aujourd’hui de réunir en urgence le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD). Il s'agit de l'instance qui réunit l'ensemble des acteurs de la sécurité (Etat, Ville, police municipale, DDSP notamment). C’est donc le lieu le plus adapté pour travailler collectivement et trouver des solutions pour stopper la spirale des agressions.

La situation est devenue critique en partie à cause de l’inaction de l'équipe municipale actuelle sur les sujets de sécurité. En particulier, M. CYPRIANI, l'Adjoint à la sécurité des Bisontins, s'obstine à refuser le déploiement des caméras de vidéoprotection dans notre ville, et cela uniquement pour des raisons idéologiques. Pourtant, c'est grâce aux caméras que l'on a pu retrouver les agresseurs de la jeune femme attaquée au visage il y a deux jours, par exemple. Les caméras ne font pas tout, mais elles seront toujours plus efficaces et utiles à la sécurité des Bisontins que le dogmatisme refusant les moyens technologiques modernes, lesquels aident réellement nos policiers.

L'équipe municipale actuelle communique massivement sur la sécurité sanitaire. Cette sécurité sanitaire est nécessaire, mais la sécurité des personnes et de leur intégrité physique est indispensable. Nous leur demandons solennellement de ne pas l'oublier, et de réunir le CLSPD en urgence pour que des mesures concrètes soient mises en place dans les meilleurs délais.

L’équipe de Madame VIGNOT doit sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon.

Pour nous, la sécurité des Bisontines et des Bisontins sera toujours la priorité n°1. Sans sécurité, il n'y a pas de liberté."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.81
nuageux
le 30/10 à 15h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
90 %

Sondage