Athlétisme : Mahiedine Mekhissi 4e du 10 km d'Héricourt pour sa reprise

Publié le 08/12/2019 - 18:53
Mis à jour le 08/12/2019 - 18:53

Le triple médaillé olympique Mahiedine Mekhissi, de retour après une longue période de blessure, a terminé 4e de sa course de reprise sur le 10 km d'Héricourt (Haute-Saône) dimanche 8 décembre 2019.

 ©
©

De retour d'un stage aux États-Unis, Mekhissi, 34 ans,  a couru les 10 km en 30 minutes et 24 secondes, loin du vainqueur (Corentin Le Roy en 29:22) et des temps des meilleurs coureurs internationaux.

Opéré pour la deuxième fois du tendon d'Achille droit le 4 juin, le triple médaillé olympique du 3.000 m steeple (argent en 2008 et 2012, bronze en 2016) avait manqué les Mondiaux de Doha en septembre, et n'avait pas couru en compétition depuis le semi-marathon de Paris le 10 mars dernier.

"Pour moi la performance est bonne, c'est une très bonne rentrée, sans douleur", a apprécié son entraîneur Farouk Madaci. "On avait aucune attente. Il est rentré seulement mardi des États-Unis et n'avait repris l'entraînement que le 10 octobre après la période de réathlétisation", a-t-il ajouté.

"Il avait besoin et envie de courir, de ressentir la compétition. Ensuite cette saison ce sera tout pour les Jeux (de Tokyo du 24 juillet au 9 août)", a poursuivi M. Madaci.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Reprise des rodéos urbains à l’approche de l’été… 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ce mercredi 16 juin 2021 une note au directeur général de la police, Frédéric Veaux, pour demander "cinquante" opérations de contrôles et de "saisir systématiquement les deux roues" dans les quartiers les plus touchés par le fléau des rodéos urbains. Dans un communiqué, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon dénonçait une nouvelle fois ces comportements.

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.39
peu nuageux
le 18/06 à 15h00
Vent
2.64 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
14 %

Sondage