Attentat de Nice : les réactions des politiques en Franche-Comté

Publié le 15/07/2016 - 15:49
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:42

Ce jeudi 14 juillet 2016 vers 22h45, un camion a foncé dans la foule se trouvant sur la promenade des Anglais à Nice. Il s'agit d'un attentat terroriste selon le président de la République. Le bilan fait état d'au moins 84 personnes décédées, dont de nombreux enfants, et 18 personnes très gravement blessées. Les réactions en Franche-Comté...

cnzjlvuxgaayi1-.jpg
©DR

Mise à jour à 16h45

PUBLICITÉ

Christophe Grudler, conseiller départemental du Territoire de Belfort

« J’ai appris l’attentat jeudi à 23 h 15 par les réseaux sociaux. Je me suis empressé de prendre des nouvelles – rassurantes – de Belfortains arrivés à Nice le jour même. Mes pensées vont aux victimes et à leurs familles, aux forces de l’ordre et aux secours, et aux habitants de Nice et de la région.
Ces personnes étaient venues en famille pour suivre la fête de la Nation. La Nation, ce jour là plus qu’un autre, doit être rassemblée et unie pour manifester sa solidarité et apporter la réponse appropriée. Sans blabla ni surenchère verbale.
Ce qui est inquiétant aujourd’hui, c’est de constater une nouvelle fois que tout peut devenir une arme par destination pour commettre un attentat aveugle : avions en 2001 à New York, voitures en 2013 à Jérusalem, poids lourd en 2016 à Nice. Pas besoin d’armes ni d’explosifs. Il faut en tenir compte à l’avenir pour anticiper et riposter. La sécurité dans notre pays doit être globale et permanente. »

Eric Alauzet, députée du Doubs

« Nous sommes une nouvelle fois meurtris par la violence et l’horreur suite à l’attentat de Nice. Ma première pensée va aux victimes et blessés et à leurs familles endeuillées ou touchées.

Ce nouvel acte nous démontre encore un peu plus que la barbarie peut nous atteindre n’importe où, n’importe quand et n’importe comment. Nous devons, comme je l’ai indiqué dès 2015, nous organiser pour enseigner auprès de nos concitoyens une culture du risque afin d’être davantage vigilants pour détecter les  menaces imminentes et apprendre les comportements les plus adaptés dans de telles situations. Cette action est complémentaire au renforcement des services de renseignement et des moyens de protection dont le gouvernement et les parlementaires ont la responsabilité.  Les dernières lois de lutte contre le terrorisme trouvent actuellement leurs applications concrètes et si c’est nécessaire elles devront être renforcées.

Et je le répète : face au terrorisme, la responsabilité politique est d’agir avec efficacité dans l’unité nationale, avec mesure, justesse et fermeté ».

Damien Meslot, député – maire de Belfort

« Profondément bouleversé par cet acte abominable le jour de notre fête nationale. C’est un jour triste pour la France, pour nous tous, c’est la Ville de Nice qui cette fois est tombée sous le joug du terrorisme, c’est un évènement tragique, qui s’est déroulé sur la Promenade des Anglais et qui a coûté la vie à de nombreuses personnes et a fait plusieurs blessés.

Je suis horrifié par ces actes de lâcheté et de barbarie. Je tiens à exprimer en mon nom et en celui de tous les Belfortains, notre amitié et notre soutien sincère dans cette terrible épreuve.

Un registre de condoléances a été ouvert à la population afin que ceux qui le souhaitent puissent marquer leur soutien et témoigner leur émotion aux personnes qui ont perdu un proche ou qui ont été blessées. Ce registre de condoléances est accessible à l’Hôtel de Ville de Belfort, à partir de ce vendredi 15 juillet 2016. J’exprime mes condoléances aux familles des victimes et ses vœux de guérison aux nombreux blessés ». 

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne Franche-Comté

« Une fois encore, l’horreur a frappe? notre territoire national. Une fois encore, le terrorisme s’est attaque? aux fondements me?mes de notre Re?publique et de notre socie?te? : un temps de liesse populaire, un temps partage? autour de la Fe?te nationale et des valeurs qu’elle porte pour tous les Franc?ais.

Alors que le bilan ne cesse de s’alourdir, je veux exprimer, au nom de l’ensemble des Bourguignons et Francs-Comtois, toute ma compassion a? l’e?gard des victimes et de leurs proches. J’ai ainsi appris avec une profonde tristesse le de?ce?s a? Nice de M. Robert Marchand, pre?sident-entrai?neur du club d’athle?tisme de Marcigny, en Sao?ne-et-Loire. En re?alite?, de tre?s nombreux habitants de notre re?gion ont e?te? touche?s de fac?on plus ou moins directe par cet attentat odieux, de me?me qu’une multitude de familles en France et a? l’e?tranger.

Ainsi, le jour me?me de notre Fe?te nationale, la France est une nouvelle fois plonge?e dans la douleur par la folie terroriste. Plus que jamais, notre capacite? a? rester unis doit e?tre totale. Une vigilance individuelle et collective est donc indispensable, de me?me qu’un soutien sans faille aux forces de l’ordre et aux forces arme?es qui ont la lourde charge d’assurer notre protection dans ces moments difficiles.

Face a? l’horreur terroriste, la France doit re?agir avec force, de?termination et sang-froid afin de rester elle-me?me : une patrie vivante, solidaire et unie. »

Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs

« Hier soir, a? Nice, un acte criminel a encore frappe? notre pays. Un acte ignoble, barbare, cruel, d’une la?chete? inoui?e, dirige? contre des hommes, femmes et enfants sans aucune distinction. Devant ce nouvel e?pisode de violence ine?dite, je tiens a? exprimer toute mon horreur. Mes pense?es vont d’abord aux victimes, a? leurs familles, ainsi qu’a? l’ensemble des personnes endeuille?es.

Je salue e?galement le travail des forces de l’ordre et de secours toujours a? pied d’œuvre. J’exprime, au nom du Conseil De?partemental, toute ma compassion aux habitants des Alpes-Maritimes. C’est aussi tout notre pays qui est frappe? en cette date symbolique du 14 juillet, tout un pays qui souffre une nouvelle fois, tout un pays meurtri. En raison de ce deuil, j’ai demande? la mise en berne de?s ce matin des drapeaux sur l’ensemble de nos ba?timents de?partementaux. » 

Annie Genevard, députée du Doubs

« La de?pute?e Annie Genevard tient a? exprimer son horreur apre?s l’attentat perpe?tre? a? Nice par un la?che fanatique, islamiste selon les premiers e?le?ments de l’enque?te. Elle te?moigne de sa profonde compassion a? l’e?gard des victimes et de leurs familles.

Par cet acte odieux, c’est notre pays, nos compatriotes, notre mode de vie, la Re?publique, ce?le?bre?e en ce jour de fe?te nationale, qui sont une fois encore la cible des terroristes. Ce sont aussi les visiteurs, nombreux en cette pe?riode estivale, qui sont vise?s et incite?s a? fuir notre pays.

Par une strate?gie funeste,Daech cherche a? terroriser notre pays, e?puiser nos forces de l’ordre et diviser notre pays.

Le gouvernement doit prendre de nouvelles mesures, outre le maintien de l’e?tat d’urgence, afin de garantir au mieux la se?curite? des Francais et de notre pays qui est aujourd’hui clairement en guerre. »

Pierre Moscovici, Commissaire européen aux Affaires économiques et financières, Fiscalité et Douanes

L’horreur a encore frappé la France, le 14 juillet. Pensées émues et révoltées pour les victimes #Nice

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon

« Suite à l’attentat perpétré hier soir à Nice, et après un premier sentiment d’effroi et d’horreur, je veux, au nom des Bisontines et des Bisontins, exprimer ce matin ma profonde compassion. 

Elle s’adresse d’abord aux victimes et à leurs familles plongées dans la peine.

Elle s’adresse aussi aux Niçoises et aux Niçois. Nous leur transmettons un message de solidarité et de soutien que j’ai d’ailleurs relayé à Philippe Pradal, maire de Nice et à Christian Estrosi qui siège à mes côtés à l’Association des Métropoles et Grandes Villes de France «France Urbaine ». 

Besançon, comme tout le pays, est plongée dans la tristesse. En signe de deuil, de solidarité et d’union, les drapeaux des bâtiments municipaux seront mis en berne dès ce matin. »

Jean-Michel Vuillaume, député de Haute-Saône

Alain Chrétien, maire de Vesoul et député de Haute-Saône

« Une fois de plus notre pays vient de vivre l’horreur à Nice. En ce jour si important pour notre pays nous devons rester forts et nos pensées sont tournées vers les victimes et leurs familles. » (Facebook)

Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort

Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs

« Suite a? l’attentat qui a frappe? la ville de Nice hier soir, c’est toute la France qui se retrouve meurtrie et choque?e!

Mes pense?es vont d’abord aux victimes et a? leurs proches. Je souhaite apporter tout mon soutien aux Nic?ois, face a? un acte de barbarie qui a fait des dizaines de victimes et de blesse?s, un jour de fe?te nationale, sur une promenade alors que des familles s’y rendaient pour un moment festif, convivial et citoyen ! Une fois de plus la France a e?te? attaque?e pour ce qu’elle est et ce qu’elle de?fend : la liberte?, l’e?galite?, la fraternite? ainsi que la lai?cite?, et il ne faut surtout pas l’oublier ! Une fois de plus nous sommes, malgre? nous, en deuil national, alors me?me que les franc?ais se retrouvaient ce 14 juillet pour outrepasser les clivages. Nous ne pouvons nous re?soudre a? assister impuissants a? de tels e?ve?nements qui se re?pe?tent inlassablement, il est de notre responsabilite? de citoyens d’agir. Parce que c’est la socie?te? franc?aise qui est attaque?e, pour ses valeurs, son mode de vie ainsi que sa culture. N’ayons pas peur d’e?tre Franc?ais mais au contraire re?affirmons notre identite? et nos valeurs !
Apportons une re?ponse europe?enne a? un phe?nome?ne qui n’a pas de frontie?res et qui utilise nos faiblesses pour ses desseins !
Alors qu’un rapport a e?te? publie? par la commission d’enque?te sur les tueries de janvier et novembre, des re?ponses peuvent et doivent e?tre apporte?es!
Au plan national, une re?forme des agences de renseignement doit e?tre faite, une re?organisation territoriale des forces de se?curite? doit e?tre ope?re?e sur le territoire franc?ais.

Au plan europe?en, une meilleure coope?ration doit e?tre faite entre les agences de renseignement et les forces de police avant que ne soit cre?e?e une ve?ritable agence de renseignement europe?enne, car nous le savons bien; ces individus hautement dangereux voyagent, parfois sans contro?le ni arrestation alors me?me qu’ils sont bien connus des services de renseignement ! « 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

attentat nice

Attentat de Nice : le témoignage de Camille, une Bisontine qui s’est retrouvée à quelques mètres du camion…

Attentat de Nice : le témoignage de Camille, une Bisontine qui s’est retrouvée à quelques mètres du camion…

Camille, 25 ans, est une Bisontine qui suit ses études de droit à la faculté de Dijon et qui est partie à Nice avec son ami et deux enfants âgés de 8 et 13 ans, pour les vacances. Jeudi 14 juillet 2016, ils étaient sur la promenade des Anglais pour admirer le feu d'artifice quand tout à coup, ils entendent "bam bam bam" et commencent à courir à "folle allure" en ayant peur de "se prendre une balle dans le dos". 

Damien Meslot : « Nos agents réservistes bénéficieront désormais de 20 jours par an pour renforcer notre sécurité »

Damien Meslot : « Nos agents réservistes bénéficieront désormais de 20 jours par an pour renforcer notre sécurité »

Damien Meslot, député-maire de Belfort, a annoncé aujourd’hui, mardi 19 juillet 2016, qu’il portait de 15 à 20 le nombre de jours de mise à disposition pour les agents de la Ville de Belfort et de la CAB (Communauté de l’agglomération belfortaine) appartenant à la réserve opérationnelle. Cette décision est liée aux événements ayant touché Nice il y a quelques jours.

Attentat de Nice : rassemblement en hommage aux victimes ce matin à Besançon

Attentat de Nice : rassemblement en hommage aux victimes ce matin à Besançon

Après la tragédie qui s’est déroulée à Nice vendredi 14 juillet 2016, et en lien avec le deuil national de trois jours décrété par le gouvernement ainsi que l’appel à respecter une minute de silence au sein des services de l’Etat, le maire de Besançon appelle les Bisontines et les Bisontins à se rassembler Esplanade des Droits de l’Homme, lundi 18 juillet à 11h50 afin de rendre un hommage aux victimes du drame que Nice et ses habitants ont connu.

Etat d’urgence et deuil national : les recommandations de la préfecture du Doubs

Etat d’urgence et deuil national : les recommandations de la préfecture du Doubs

Le Pre?sident de la Re?publique a de?cre?te? trois jours de deuil national les 16, 17 et 18 juillet. Dans ce contexte, il appartient aux organisateurs, notamment les communes, de maintenir ou non des manifestations qui, selon leur nature, ne seraient pas compatibles avec ces journe?es de deuil ou? la Nation s’associe a? la douleur des victimes et des familles frappe?es a? Nice, est indiqué dans un communiqué de la préfecture du Doubs.

Attentat de Nice : où sont les fleurs et les bougies à Besançon ?

Attentat de Nice : où sont les fleurs et les bougies à Besançon ?

Lors des précédents attentats en France, les 7 janvier et 13 novembre 2015, l'unique arbre entouré de trois bancs sur la place Pasteur à Besançon était devenu un lieu d'hommage aux victimes, de recueillement seulement quelques dizaines de minutes après les drames. Ce vendredi 15 juillet 2016, 19 heures après l'attaque à Nice, aucune bougie ni aucune fleur n'ont été posées. Pourtant, le bilan ne cesse de s'alourdir : 85 personnes décédées, une cinquantaine d'enfants entre la vie et la mort... 

Dans la catégorie

RGIS recrute pour ses inventaires

RGIS recrute pour ses inventaires

Offre d'emploi • RGIS, société spécialisée dans la réalisation d’inventaires pour les acteurs majeurs de la grande distribution et la distribution spécialisée (hypermarchés, supermarchés, grandes enseignes de sport, prêt-à-porter, parfumerie…), recherche des inventoristes à Besançon.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.52
légère pluie
le 18/10 à 9h00
Vent
5.17 m/s
Pression
1013.17 hPa
Humidité
91 %

Sondage