Bad Obsession, la petite association qui fait jouer de grands noms du rock n'roll et du glam à Besançon

Publié le 07/10/2015 - 11:31
Mis à jour le 08/10/2015 - 10:20

L'association Bad Obsession Prod. a été créée en août 2014 à Besançon par trois amis francs-comtois passionnés de musique : Alex, Laur et Laurent. Leur objectif : organiser des soirées concerts avec des groupes que l'on n'a pas l'habitude de voir jouer à Besançon. Le 12 octobre prochain, ils font venir le groupe de Los Angeles Prima Donna au Bar de l'U à Besançon. 

desktop76.jpg
©

"J'avais pour projet de créer une association pour organiser des concerts depuis quelque temps et j'ai demandé à Laur de me rejoindre et c'est parti comme ça" nous raconte Alex, le président de Bad Obsession Prod., "puis Laurent nous a rejoint".

Ensemble, ils ont organisé leur premier concert avec le groupe Sham 69 aux Passagers du Zinc en décembre 2014 puis les Crybabys en avril dernier au Bar de l'U à Besançon.

En plus des concerts, Alex, Laur et Laurent organisent également des "soirées vinyles". Ils apportent leurs platines et leurs centaines de vinyles pour animer des soirées dans des bars et faire danser comme au bar Ze Muzic All (rue Rivotte) en mars dernier pour la première fois. 

Des styles précis et pas courants à Besançon 

Les trois membres de Bad Obsession Prod. (nom inspiré d'un titre des Guns n' Roses) ont envie de promouvoir des styles musicaux bien précis. "On va dire que ça commence au Punk 77 en passant par le glam, le rock n'roll, la Oï si possible… ", précise Alex, "On ne veut pas faire venir des musiciens qu'on a l'habitude de voir à Besançon". 

Entre Berlin et Madrid… Il y a Besançon !

Comment une si jeune association peut-elle faire venir des groupes internationaux aussi connus dans leur milieu ? C'est grâce au carnet de contacts de Laur. Musicien, il a joué en tant que batteur dans de nombreuses formations (Sparkling Bombs, Kevin K, etc.) et a réalisé des dizaines de tournées en France, en Europe et aux États-Unis. Son expérience lui laisse beaucoup de souvenirs, mais aussi de bonnes relations avec des artistes et des tourneurs.

C'est donc lui qui programme 90% des concerts de l'association. "Besançon est une ville géographiquement pratique : on est vers l'Allemagne et la Suisse, c'est pourquoi lorsque des groupes partent en tournée dans ces pays et qu'ils souhaitent rejoindre l'Espagne, on leur demande s'ils veulent passer par Besançon pendant leur jour off* " nous explique-t-il.

De plus, selon lui, les groupes étrangers sont moins chers que les groupes français ! Le tarif des entrées des soirées organisées par Bad Obsession ne devrait pas dépasser les 3 euros. "On essaie de proposer des tarifs d'entrée les moins chers possible" précise Alex. 

Prochains concerts :

  • Prima Donna (glam rock n'roll garage – Los Angeles) le lundi 12 octobre 2015 au Bar de l'U (rue Mégevand) à 21 heures (3 euros l'entrée)
  • Vague Scare (Darkwave) et Beyond Alpha 9 (postpunk/Goth rock) le 29 octobre 2015 au Bar de l'U à 21 heures (3 euros l'entrée)
  • Lester Greenwoski (Punk rock n'roll/powerpop – Italie) le 18 novembre 2015 au Bar de l'U à 21 heures (3 euros l'entrée)
  • The Crazy Squeeze (glampunk/rock n'roll – Los Angeles) le 26 novembre 2015 au Bar de l'U à 21 heures (3 euros l'entrée)

*Jour off : jour de pause 

Infos pratiques

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Un vase « exceptionnel » découvert dans les fouilles d’Autun

Un vase "exceptionnel" en verre ouvragé de la fin de l'époque romaine a été mis au jour à Autun en Saône-et-Loire lors des fouilles des 230 sépultures d'une importante nécropole, a annoncé vendredi 13 novembre 2020 l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

La Rodia « met le paquet » pour continuer de faire vivre les musiques actuelles à Besançon

VIDEOS • Le deuxième confinement est en cours et La Rodia n'a pu rouvrir ses portes au public que pour quelques courtes soirées au début de l'été. Mais que se passe-t-il à l'intérieur ? Le public n'y a pas accès, pour autant, c'est une véritable fourmilière ! Entretien le 12 novembre dernier avec Manou Comby, directeur de la structure et Simon Nicolas, chargé de communication.

A Besançon, la Nuit européenne des musées se fera quand-même… mais en ligne

#NuitDesMuséesChezNous • Dans le contexte de la reprise de l'épidémie de Covid-19 et du reconfinement, l'édition 2020 de la Nuit européenne des musées n'aura pas lieu dans sa forme habituelle. La manifestation est certes maintenue pour le samedi 14 novembre, mais elle est rebaptisée "La Nuit des musées numériques" ou #NuitDesMuséesChezNous. Les musées du Centre de Besançon, musée du Temps et musée des beaux-arts et d’archéologie seront "ouverts" au public en manque de culture et de découverte, dès la tombée de la nuit...

Envie de bouquiner ? Lancement du « click and collect » dans les bibliothèques municipales de Besançon

Fermées jusqu’à nouvel ordre en raison du confinement et de la crise sanitaire, les bibliothèques municipales proposeront un service de prêt à emporter en "click and collect" à partir du vendredi 6 novembre 2020 à 14h… dans le respect des mesures sanitaires, bien sûr !
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.83
couvert
le 02/12 à 3h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage