Besançon : il achetait des téléphones avec des cartes bancaires volées

Publié le 02/09/2015 - 19:45
Mis à jour le 03/09/2015 - 11:17

Un homme de 38 ans a été interpellé par la police en flagrant délit d’escroquerie dans un grand magasin d’électroménager bisontin. Il est suspecté d’avoir acheté pour plus de 40.000 euros de téléphones portables avec des numéros de carte bancaire volés.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Depuis quelques mois, la chaîne de magasins Darty était victime d'une escroquerie bien particulière : un individu commandait et payait ses achats par internet avant de venir les retirer dans le magasin. Et quelques jours plus tard, l'enseigne se voyait refuser le paiement qui avait en réalité été réalisé avec un numéro de carte bancaire détourné.

Mais lundi 31 août 2015, les responsables du magasin Darty de Châteaufarine ont alerté la police alors qu'un individu susceptible de correspondre à l'escroc en question se présentait à la caisse pour retirer un téléphone portable high-tech, commandé et payé sur internet. Vérifications faites, l’homme avait bien utilisé un numéro de carte volé. Les policiers de la sûreté départementale ont ainsi pris l'individu en flagrant délit d'escroquerie. Il aurait agi de la sorte à des dizaines de reprises sur plusieurs mois.

Ce ressortissant camerounais, présentant une fausse carte d'identité roumaine, est suspecté d'être lié à une escroquerie d'un préjudice global de plus de 40.000 euros. Présenté ce mercredi 2 septembre 2015 devant le parquet de Besançon, l'homme a été mis en examen et écroué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.63
couvert
le 14/04 à 15h00
Vent
2.18 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %