Besançon : plusieurs kilos de drogues retrouvés dans un appartement, une mère de famille "nourrice" en garde à vue

Publié le 14/09/2022 - 09:18
Mis à jour le 14/09/2022 - 10:10

Dimanche 11 septembre à 18h30, les équipages de la BAC étaient en surveillance avenue Ile-de-France à Besançon, un des hauts lieux de la vente de produits stupéfiants sur le quartier de reconquête républicaine de Planoise.

 © Gabin Prévost
© Gabin Prévost

Sur place, deux individus ont été identifiés : l’un comme guetteur et l’autre comme vendeur. Quelques ventes ont été observées par les policiers.

Alors que deux individus se sont présentés au point de vente, les forces de l’ordre ont décidé de procéder à l’interpellation de l’ensemble des protagonistes dont les deux acheteurs. En revanche, le guetteur a réussi à prendre la fuite. Le vendeur est également parti en courant dans les escaliers pour atteindre un appartement pour refermer la porte au nez des fonctionnaires. Il a tout de même été interpellé. Les policiers ont constaté que dans la pièce principale, il y avait beaucoup de produits stupéfiants et de toutes sortes ainsi que de grosses liasses de billets.

Un second individu était sur les lieux ainsi que la locataire de l’appartement. Tout le monde a été interpellé.

Une perquisition fructueuse

Dans la foulée, la sûreté départementale s’est rendue sur les lieux pour réaliser une perquisition. Les agents ont alors retrouvés :

  • 262 g de cocaïne, 
  • 2130 g d’héroïne
  • 488 g de résine de cannabis, 
  • 603 g d’herbe de cannabis, 
  • 1605€ en numéraire, 
  • une réplique de P.A Glock (pistolet automatique), Cal 8mm, non approvisionné, 
  • 18 cartouches de 9mm luger, 
  • 1 revolver rouillé approvisionné de 2 cartouches calibre inconnu.

Les découvertes ont été placées sous scellés provisoires pour être inventoriés par les enquêteurs.

Une "nourrice" qui était la mère de l'un des trafiquants

L’un des hommes avait 1.000 € sur lui et 1.000€ à son domicile. Il a déclaré s’adonner à la revente de stupéfiants depuis 1 mois pour la rémunération de 100 € par jour, pour éponger une dette suite à un accident de voiture. Il n’a reconnu aucune personne sur son point de deal. Il a ensuite maintenu ses déclarations, mais ne pouvait fournir aucune indication quant à son fournisseur.

Quant à l’autre individu, il avait 80€ au domicile de sa mère ainsi qu’un trousseau de clés avec des badges dont l’identification est en cours. La mère a déclaré servir de "nourrice" depuis environ 1 mois suite parce qu'un individu l'a menacée avec un pistolet. Elle a ajouté que les produits arrivaient le matin et repartaient le soir, apportés et enlevés par le même individu qu’elle ne peut pas reconnaître. 

Son fils est resté très évasif sur son emploi du temps de la journée. Il a maintenu ses déclarations, se disant totalement étranger à un quelconque trafic de stupéfiants.

Les individus ont été placés en garde à vue avec une prolongation de 24 heures en vue d’une comparution immédiate vendredi. Les acheteurs ont été auditionnés librement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.02
peu nuageux
le 30/09 à 21h00
Vent
1.74 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
94 %

Sondage