Besançon : une femme gourou condamnée à 3 ans de prison ferme

Publié le 22/11/2019 - 15:59
Mis à jour le 22/11/2019 - 16:02

Le gourou de la secte "La ferme des deux soleils" en Haute-Saône, Madame B, une femme de 56 ans, a été condamnée par la cour d'appel de Besançon à 3 ans de prison ferme pour abus de faiblesse, a-t-on appris ce vendredi 22 novembre 2019 auprès du greffe.

Palais de justice Besançon © d poirier ©
Palais de justice Besançon © d poirier ©

Madame B., qui avait été interpellée en janvier alors qu'elle était en fuite, a été condamnée jeudi en appel à 5 ans de prison dont 2 ans avec sursis
et mise à l'épreuve.

La cour d'appel l'a reconnue coupable d'avoir abusé de la faiblesse de personnes en état de sujétion psychologique, mais elle n'a pas retenu le chef
de "travail dissimulé".

Elle les faisait travailler sans les rémunérer

Entre 2009 et 2012, une vingtaine de personnes ont travaillé dans une ferme à Servance (Haute-Saône) sous la direction de madame B., sans être rémunérées. Certains d'entre eux ont eu recours à des thérapies payantes auprès de la gérante.

Selon des plaignants, Mme B. faisait naître un fort sentiment de culpabilité chez ses patients et les poussait ensuite à se "purifier" grâce à un discours ésotérique. Certaines des victimes sont toujours en thérapie dix ans plus tard.

Mme B. avait disparu quelques jours avant son procès de première instance, en octobre 2018 devant le tribunal correctionnel de Vesoul. Jugée à
l'époque par contumace, elle avait condamnée à 5 ans de prison ferme, la peine maximale pouvant être prononcée pour ces faits.

Elle avait finalement été interpellée par les gendarmes en janvier dernier à Mauron (Morbihan).

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Reprise des rodéos urbains à l’approche de l’été… 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ce mercredi 16 juin 2021 une note au directeur général de la police, Frédéric Veaux, pour demander "cinquante" opérations de contrôles et de "saisir systématiquement les deux roues" dans les quartiers les plus touchés par le fléau des rodéos urbains. Dans un communiqué, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon dénonçait une nouvelle fois ces comportements.

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.15
légère pluie
le 19/06 à 18h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
23 %

Sondage