Citadelle de Besançon : les bébés tigres de Sibérie devenus grands, partent pour la Suède

Publié le 21/02/2018 - 14:23
Mis à jour le 18/04/2019 - 12:11

Les deux ma?les tigres de Sibe?rie ne?s en septembre 2016 a? la Citadelle de Besanc?on sont partis mercredi 21 février 2018 pour la Sue?de. Ayant atteint l’a?ge dit "de dispersion", les deux jeunes ont quitte? leurs parents et leur sœur pour continuer a? participer au programme de sauvegarde de leur espe?ce en danger.

 ©
©

Reconnu a? l’e?chelle internationale pour son implication et son savoir-faire en matie?re de pre?servation et de reproduction des espe?ces menace?es, le Muse?um de la Citadelle a vu nai?tre, en septembre 2016, trois tigres de Sibe?rie, deux ma?les et une femelle.

Qu'est-ce que l'âge de "dispersion" ?

Aujourd’hui, les trois tigreaux ont atteint l’a?ge dit de "dispersion". Cela signifie qu’a? l’e?tat sauvage, ils quitteraient le foyer pour trouver leur propre territoire. Pour assurer la pe?rennite? de leur espe?ce, Jo Cook, coordinatrice pour le Programme europe?en d’e?levage (EEP) et ve?te?rinaire en charge de la conservation des fe?lins dans la re?gion de l’Amour en Russie (Socie?te? zoologique de Londres), a recommande? le transfert des deux jeunes ma?les de la Citadelle vers le parc de Kolma?rden en Sue?de.

Situe? a? 140 km au sud-ouest de Stockholm, ce parc zoologique et parc de loisirs ouvert depuis 1965 accueille pre?s de 750 animaux. Me?me si Sai?an et Bai?kal n’ont pas encore atteint leur maturite? sexuelle (qu’ils acquerront dans 4 ans environ), ils seront accueillis par deux femelles dans l’espace « Tiger World » dans l’espoir qu’ils puissent a? terme former deux couples.

Le programme de sauvegarde des tigres de Sibérie continue à La Citadelle

Jo Cook travaille actuellement sur le futur du groupe de tigres restant a? la Citadelle. Deux options sont possibles :

  • soit le pe?re, Cliff, dote? du patrimoine ge?ne?tique le plus inte?ressant au niveau europe?en pour la conservation de cette espe?ce en danger, est transfe?re? vers un autre e?tablissement zoologique laissant les deux femelles, me?re et fille, seules ou avec un nouveau ma?le.
  • soit la jeune femelle part pour une autre institution et le couple de parents reste au Muse?um de la Citadelle.

Le Muse?um de Besanc?on, fortement implique? pour la conservation du Tigre de Sibe?rie

Espe?ce menace?e, le tigre de Sibe?rie be?ne?ficie d’un programme europe?en pour les espe?ces menace?es (EEP). Cre?e?s pour la sauvegarde des espe?ces animales en danger, ces programmes consistent a? de?le?guer la gestion de toute la population ex-situ (en e?tablissements zoologiques) d’une espe?ce donne?e a? un coordinateur europe?en aide? d’un comite? scientifique. Assurant le maintien d’une diversite? ge?ne?tique suffisante au sein de groupes d’animaux ex-situ, un EEP veille a? la reproduction des animaux ge?ne?tiquement importants en priorite?, ce qui est le cas pour ces deux jeunes tigres. Les recommandations de reproduction et de transferts se font en fonction des naissances, des de?ce?s et de la place disponible pour pouvoir accueillir les animaux, et doivent e?tre suivies scrupuleusement par chaque e?tablissement.

Infos +

Chaque anne?e, pre?s de 90 mammife?res quittent le Jardin zoologique et environ 60 y arrivent. Ils proviennent ou partent de pre?s de plus de 45 institutions (zoos europe?ens, conservatoires, muse?ums, associations) et de particuliers.


(Communiqué de La Citadelle)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

tigre citadelle

Canicule à la Citadelle : comment les soigneurs procèdent-ils pour rafraichir les animaux ?

Avec les fortes températures de ces derniers jours, il est difficile de se déplacer ou de garder un peu de frais. Les animaux de la Citadelle de Besançon sont aussi impactés par la canicule. Comment procèdent les soigneurs ? Nous avons posé la question à Margot Pizzo, la responsable du zoo.  

Trois tigres de Sibérie viennent de naître à la Citadelle de Besançon !

Trois tigres de Sibérie sont nés à la Citadelle de Besançon le 29 septembre 2016. Des naissances exceptionnelles puisque le père, Cliff, est doté du patrimoine génétique le plus intéressant au niveau européen pour la conservation de cette espèce rare et très menacée. Encore fragiles, la maman et ses petits sont visibles uniquement par l’écran vidéo donnant sur leur loge intérieure.

Nature

Pollution : le réseau Ginko toujours gratuit ce dimanche 16 janvier 2022

Suite à l’ alerte aux particules fines émise vendredi, Grand Besançon Métropole a décidé dans un premier temps de rendre le réseau Ginko gratuit ce samedi 15 janvier (lignes urbaines et périurbaines). L'épisode de pollution se poursuivant, la mesure est reconduite pour ce dimanche 16 janvier 2022.

Alerte pollution aux particules fines en Bourgogne-Franche-Comté ce samedi

Atmo Bourgogne-Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, place le Doubs, le Jura, le Territoire de Belfort, la Côte d'Or et la Saône-et-Loire en alerte aux particules à partir de ce samedi 15 janvier 2022. La vitesse sera réduite de 20 km/h par rapport aux limitations existantes supérieures ou égales à 90 km/h.

"Nous Autrement" : une nouvelle marque de producteurs made in Bourgogne Franche-Comté

L'Alliance Bourgogne Franche-Comté qui fédère 12.000 agriculteurs adhérents à travers les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise lance une marque "Nous Autrement" pour porter ses valeurs auprès des consommateurs et rétribuer "au juste prix" l’acte de production.

Les invendus n’iront plus à la poubelle

Anti-gaspillage • Les vêtements incinérés ou les meubles à la poubelle, c’est fini. À partir du 1er janvier, les producteurs et distributeurs de produits non alimentaires auront l’interdiction de détruire leurs invendus, une mesure qui pourrait favoriser le don aux associations.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.03
partiellement nuageux
le 18/01 à 12h00
Vent
5.23 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
27 %

Sondage