Codès 25 : "La psychiatrie est en danger grave"

Publié le 16/06/2022 - 14:37
Mis à jour le 16/06/2022 - 14:41

Quelques dizaines de psychologues venus de la région Bourgogne Franche-Comté, hospitaliers, et libéraux se sont rassemblés devant l'ARS de Besançon le vendredi 10 juin. Pourquoi ?

 © Codès 25
© Codès 25

Communiqué du Codès 25 :

"Le CoDéS 25 informé par une de ses membres, usagée du Centre Médico Psychologique de Planoise depuis 2012, a pu discuter avec les soignants et constater leur désarroi face aux délais d'attente de prise charge.
En 2012, dans le protocole d'admission au CMP, il fallait environ 1 mois pour le premier rendez-vous obligatoire avec le psychiatre et 6 mois d'attente pour débuter le suivi avec un(e) psychologue. Aujourd'hui, il faut compter plus d'un an avec de plus en plus de demandes et à cela s'ajoute un gros manque de personnel : infirmiers, psychologues, etc. Comme l'ensemble des services hospitaliers, la psychiatrie est concernée par la pénurie d'effectif et les salarié(e)s doivent combler les trous. Ceci se répercute sur le suivi des soins à domicile, l'hôpital de jour et la limitation des ateliers thérapeutiques.
Mardi 14 juin, un mouvement de protestation contre la fermeture d'une unité de géronto psychiatrie de 24 lits a réuni près de 100 salarié(e)s à 13h30 aux portes de l'hôpital de Novillars, au changement d'équipe. Des prises de parole ont eu lieu dont celle d'un membre du Codès 25 qui a assuré le personnel de Novillars de son "entière solidarité" et de celle du CoDéS 25.

Comme tous les services de l'hôpital, la psychiatrie et l'accompagnement des patients est en danger ! Maintenant, lorsque les citoyen(e)s sont en détresse... s'entendre dire qu'il faut patienter plus d'un an pour être entendu et pris en charge est inadmissible ! Que vont devenir ces patient(e)s ? Doit on attendre une aggravation des troubles, des suicides ?

En plus, afin d'aider les personnes en souffrance psychique, depuis le printemps 2022, la sécurité sociale rembourse huit séances par an max et propose d'aller sur le site "mon psy" où l'on peut trouver des noms de psychologues sur la ville.
C'est pour protester contre ces psychothérapies au rabais et contre la négation même par l'ARS de ce qui fait la spécificité du métier de psychologue, cette relation sur la durée entre la/le patient,e et la/le psychologue qu'il/elle consulte, sans intermédiaire, qu'à l'appel du collège des psychologues du CH de Novillars, quelques dizaines de psychologues venu(e)s de toute la région, hospitalier(e)s, et libéraux/ales se sont rassemblés devant l'ARS de Besançon le vendredi 10 juin."
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.98
partiellement nuageux
le 25/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
24 %

Sondage