Codès 25 : "La psychiatrie est en danger grave"

Publié le 16/06/2022 - 14:37
Mis à jour le 16/06/2022 - 14:41

Quelques dizaines de psychologues venus de la région Bourgogne Franche-Comté, hospitaliers, et libéraux se sont rassemblés devant l'ARS de Besançon le vendredi 10 juin. Pourquoi ?

 © Codès 25
© Codès 25

Communiqué du Codès 25 :

"Le CoDéS 25 informé par une de ses membres, usagée du Centre Médico Psychologique de Planoise depuis 2012, a pu discuter avec les soignants et constater leur désarroi face aux délais d'attente de prise charge.
En 2012, dans le protocole d'admission au CMP, il fallait environ 1 mois pour le premier rendez-vous obligatoire avec le psychiatre et 6 mois d'attente pour débuter le suivi avec un(e) psychologue. Aujourd'hui, il faut compter plus d'un an avec de plus en plus de demandes et à cela s'ajoute un gros manque de personnel : infirmiers, psychologues, etc. Comme l'ensemble des services hospitaliers, la psychiatrie est concernée par la pénurie d'effectif et les salarié(e)s doivent combler les trous. Ceci se répercute sur le suivi des soins à domicile, l'hôpital de jour et la limitation des ateliers thérapeutiques.
Mardi 14 juin, un mouvement de protestation contre la fermeture d'une unité de géronto psychiatrie de 24 lits a réuni près de 100 salarié(e)s à 13h30 aux portes de l'hôpital de Novillars, au changement d'équipe. Des prises de parole ont eu lieu dont celle d'un membre du Codès 25 qui a assuré le personnel de Novillars de son "entière solidarité" et de celle du CoDéS 25.

Comme tous les services de l'hôpital, la psychiatrie et l'accompagnement des patients est en danger ! Maintenant, lorsque les citoyen(e)s sont en détresse... s'entendre dire qu'il faut patienter plus d'un an pour être entendu et pris en charge est inadmissible ! Que vont devenir ces patient(e)s ? Doit on attendre une aggravation des troubles, des suicides ?

En plus, afin d'aider les personnes en souffrance psychique, depuis le printemps 2022, la sécurité sociale rembourse huit séances par an max et propose d'aller sur le site "mon psy" où l'on peut trouver des noms de psychologues sur la ville.
C'est pour protester contre ces psychothérapies au rabais et contre la négation même par l'ARS de ce qui fait la spécificité du métier de psychologue, cette relation sur la durée entre la/le patient,e et la/le psychologue qu'il/elle consulte, sans intermédiaire, qu'à l'appel du collège des psychologues du CH de Novillars, quelques dizaines de psychologues venu(e)s de toute la région, hospitalier(e)s, et libéraux/ales se sont rassemblés devant l'ARS de Besançon le vendredi 10 juin."
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

La salle multimodale de radiologie interventionnelle du CHU de Besançon prochainement inaugurée

Équipement à la pointe de l’innovation en termes d’imagerie opératoire, la nouvelle salle multimodale de radiologie interventionnelle du CHU de Besançon sera inaugurée le 14 février prochain en présence de la présidente de région Marie-Guite Duffay et le directeur général du CHU Thierry Gamond-Rius.

Hôpital Nord Franche-Comté : des élus “pleinement mobilisés sur ce sujet d’une importance capitale”

Dans la continuité de leur saisine de la ministre de la Santé sur la situation de saturation du service des urgences de l’Hôpital Nord Franche-Comté, Ian Boucard, député du Territoire de Belfort et Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, se sont rendus sur site ce lundi 5 février 2024.

Zoom sur la médiation animale au CHU de Besançon

Tous les vendredis matin de 10h à 12h depuis le mois d’octobre 2023, le service de pédiatrie du CHU de Besançon reçoit de nouveaux visiteurs pour le moins originaux… Vendredi 2 février 2024, nous sommes parties à leur rencontre lors d’un atelier animé par Emilie Hienne, zoothérapeute et experte en médiation animale. Des lapins, un cochons-d’Inde, et même une poule étaient de la partie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.34
couvert
le 21/02 à 6h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1027 hPa
Humidité
88 %