Collision dans l'Allier : le conducteur du fourgon hospitalisé en psychiatrie

Publié le 26/03/2016 - 13:29
Mis à jour le 26/03/2016 - 13:20

Le conducteur du fourgon impliqué dans l’accident qui a causé la mort de ses douze passagers portugais, jeudi soir dans l’Allier, a été hospitalisé en psychiatrie et n’a pu encore être entendu par les enquêteurs, a indiqué samedi le parquet de Moulins.

Enquête en cours

En état de choc, ce Portugais de 19 ans, qui souffre d'une fracture du poignet, avait été admis aux urgences psychiatriques de Moulins. Il a dû être transféré dès vendredi dans un autre établissement psychiatrique pour "quelques jours", a expliqué à l'AFP le procureur de la République de Moulins, Pierre Gagnoud.

Dans ces conditions, son audition ne devrait pas intervenir avant le "début de semaine prochaine". Un autre homme, qui "pourrait être le propriétaire supposé du fourgon", a également été hospitalisé dans cet établissement, a ajouté le magistrat. Selon les premiers éléments de l'enquête, cet homme circulait à bord "d'un autre véhicule" roulant en "convoi avec le fourgon". Mais son véhicule a "disparu dans la nature" après l'accident et n'a toujours pas été retrouvé.

"Passager ou conducteur" de ce véhicule, cet homme "est alors revenu à pied sur les lieux de l'accident et a été pris en charge pour un choc psychologique", a indiqué M. Gagnoud.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.14
légère pluie
le 18/04 à 3h00
Vent
2 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
94 %