Concours de jeunes chefs d'orchestre : le jury ne parvient pas à départager les finalistes

Publié le 19/09/2021 - 07:50
Mis à jour le 19/09/2021 - 07:50

Les trois finalistes du prestigieux concours international de jeunes chefs d'orchestre de Besançon se sont chacun vu attribuer samedi 18 septembre une "mention spéciale" par le jury qui, s'il n'est pas parvenu à les départager, a souligné la qualité de leurs prestations.

Jong-Jie Yin, Chloé Dufresne, Deun Lee © Yves Petit
Jong-Jie Yin, Chloé Dufresne, Deun Lee © Yves Petit

Dans la salle du théâtre Ledoux, la Française Chloé Dufresne, 29 ans, le Chinois Jong-Jie Yin, 21 ans, et le Sud-Coréen Deun Lee, 32 ans, s'étaient succédé dans l'après-midi à la direction de l'Orchestre national de Lyon pour interpréter la "Symphonie n°5 en mi bémol majeur, opus 82" de Jean Sibelius et une pièce créée par la compositrice en résidence au festival, Camille Pépin, "Aux confins de l'Orage".

"La diversité des qualités des finalistes ne permettait pas de les départager"

Mais le jury, présidé par le chef d'orchestre britannique Paul Daniel, n'a pas réussi à désigner un vainqueur du Grand Prix, estimant "que la diversité des qualités des finalistes ne permettait pas de les départager", selon un communiqué diffusé à l'issue du concours.

Paul Daniel a salué "la très bonne maitrise de Jong-Jie Yin", "l'enthousiasme et la communication avec les artistes" de Deun Lee, ainsi que sa "régularité", et "l'originalité et la fraicheur des intentions de direction de Chloé Dufresne".

Les mentions spéciales sont chacune dotées de 3.000 euros, d'une montre Lip et d'opportunités de travail auprès des orchestres et festivals partenaires du concours.

Deux "coups de coeur" pour la Française

Chloé Dufresne s'est néanmoins distinguée en remportant les deux "coups de coeur" attribués respectivement par les musiciens de l'Orchestre national de Lyon et par le public du festival, appelés à voter.

Chloé Dufresne © Yves Petit

Vingt candidats âgés de 20 à 35 ans, sélectionnés parmi 176 prétendants à Pékin, Montréal, Berlin, Paris et Besançon, ont participé aux ultimes épreuves du concours, du 13 au 18 septembre.

Un concours réputé dans le monde entier

Fondé en 1951 et organisé tous les deux ans, le concours de direction de Besançon est réputé comme le plus complet et le plus varié au monde. Gerd Albrecht, Seiji Ozawa, Michel Plasson, Zdenek Macal ou encore Lionel Bringuier en sont quelques-uns des lauréats les plus marquants.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

« Histoire de libellule », une auteure jurassienne évoque les violences sexuelles qu’elle a subit à l’adolescence

Anne-Marie Rouchon a consacré 18 ans de la première partie de sa vie au sport de haut niveau. A peine sortie de l’enfance et pendant plusieurs années, elle subit des agressions sexuelles de son entraineur. Quarante ans lui sont nécessaires pour trouver le courage de sortir du silence et enfin déposer sa parole dans un livre, Histoire de libellule (Z4éditions), sorti en septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.59
légère pluie
le 26/10 à 3h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
98 %

Sondage