Réforme des retraites : blocage de l'usine d'incinération et manifestation devant la sécurité sociale à Besançon

Publié le 20/02/2020 - 10:33
Mis à jour le 20/02/2020 - 10:50

17 manifestations en Bourgogne-Franche-Comté • L’intersyndicale (CGT, FO, UNSA, SUD) des territoriaux de la Ville de Besançon, de la communauté urbaine du Grand Besançon Métropole et du CCAS, a appelé au  blocage de l’usine d’incinération des déchets de Besançon  jeudi 20 février à partir de 7 heures. Les syndicats ont par ailleurs déjà lancé un nouvel appel à se mobiliser autour du 8 mars, la journée pour les droits des femmes. Elles seraient, selon les syndicats, « les plus grandes perdantes« , avec ce projet de loi sur les retraites »

Le texte sur la réforme des retraites est débattu à marche forcée à l’Assemblée mais les mobilisations continuent dans la rue. Jeudi 20 février les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNL et UNEF appellent à une nouvelle journée de manifestations, « persuadées que cette mobilisation inédite et historique vaincra .« 

"La réforme des retraites Macron-Philippe-Black Rock met fin à tous les dispositifs qui compensaient la pénibilité dans le système de retraite, tel que celui de la catégorie active", écrit l'intersyndicale dans un communiqué. L'usine d'incinération a été bloquée "en solidarité avec les rippers dont les retraites en catégorie active sont particulièrement menacées".

"La fin de la catégorie active et la mise en place d'un compte pénibilité bien loin de couvrir les risques encourus par nos collègues égoutiers, éboueurs, agents de nuit… sont particulièrement pénalisants" 

Selon l'intersyndicale, "C’est la double peine pour ces agents, puisque l’espérance de vie plus courte qu’engendre la pénibilité au travail n’est pas prise en compte et que d’autre part, cette pénibilité n’est plus compensée par la possibilité d’un départ anticipé dans le système de retraites". Et d'ajouter : "Une uniformisation forcée nierait toutes les spécificités des situations de travail, des pénibilités, des espérances de vie en bonne santé, creusant donc les inégalités réelles."

Réforme des retraites : Les manifestations en Bourgogne Franche-Comté

  • Besançon :  7h devant l'usine d'incinération et 14h00  devant la Sécurité Sociale (2, rue Denis Papin)
  • Belfort :  10h00 – Maison du Peuple
  • Vesoul :  Retraite aux flambeaux à 17h30 –  Gare de Vesoul
  • Montbéliard : 14h00 – Champ de Foire
  • Dole : 10h00 : Avenue de Lahr
  • Lons-le-Saunier : 14h30 -  Place de la liberté
  • Saint-Claude :  10h30 – Place du 9 avril
  • Dijon :  14h00 – Place de la République
  • Montbard :  17h00 – Place Gambetta
  • Nevers :  14h00 – Devant la Préfecture
  • Auxerre : 14h00 – Maison des syndicats
  • Sens : 10h00 – gare
  • Mâcon : 15h00 – devant la permanence du député DIRX
  • Chalon-sur-Saône :  14h00 – Maison des syndicats
  • Montceau-les-Mines :  14h30 – Esplanade de la mairie
  • Le Creusot :  14h30 – Devant l’Alto
  • Autun : 14h30 – Place de la Gare

A 14h, une manifestation est annoncée devant le centre de Sécurité Sociale .

A 14h, une manifestation est annoncée devant le centre de Sécurité Sociale. « Sans retrait, pas de trêve » préviennent les syndicats. Des rassemblements sont également prévus à Lons-le-Saunier, Dole et Saint-Claude, Belfort et Montbéliard.

Les derniers jours du conflit social ont a été marqués par des actions ponctuelles, blocages de sites et retraites aux flambeaux et quelques manifestations. Plusieurs centaines de personnes ont défilé à Paris lundi 17 février, le jour de son arrivée dans l’hémicycle à l’Assemblée nationale, à l’appel d’une coordination composée de grévistes et de militants CGT et SUD.

Vers une « contre-conférence » sur les retraites

Par ailleurs, les syndicats opposés à cette réforme préparent un contre-projet à la conférence de financement, lancée fin janvier par le gouvernement sur une idée de la CFDT. Celle-ci prévoit de trouver les solutions pour assurer l’équilibre financier du régime des retraites d’ici à 2027, ainsi que celui du futur système, universel et à points.

Des pistes pour financer le déficit des retraites

"On est dans la phase de préparation d’une conférence dont le nom n’est pas encore défini, qui pourrait s’intituler "contre-conférence" ", a précisé Éric Beynel, porte-parole de Solidaires, qui n’a pas été convié à la conférence de financement organisée par le gouvernement.

Les syndicats opposés au projet se pencheront sur l’égalité femmes-hommes, la pénibilité, le financement, a précisé Éric Beynel. Cette conférence parallèle pourrait démarrer « en mars », avec des initiatives à Paris et aussi en région, selon lui.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Marche des croquettes à Besançon : un kilomètre parcouru, un repas offert aux animaux des refuges

C’est en soutien aux refuges accueillant les animaux abandonnés que l’association Lianes (Lien avec l’animal et contre l’exclusion sociale), organise une marche solidaire : la Marche aux croquettes. A l’initiative de Solidarité Peuple Animal, ellese déroulera mercredi 3 juillet 2024.

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Problèmes de management : nouvel appel à la grève aux musée des Arts et du Temps à Besançon

Après un premier mouvement de grève le 12 avril dernier, des agents des musées des Arts et du Temps de Besançon se mettront de nouveau en grève vendredi 31 mai 2024. Malgré des signalements à des élues de la maire concernant des problèmes de management de la part de leur directrice, les syndicats déplorent leur inaction.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.05
légère pluie
le 16/07 à 00h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
94 %