Contrôlé à Besançon, il pointe un couteau en direction des policiers

Publié le 04/04/2023 - 08:37
Mis à jour le 05/04/2023 - 08:41

Les policiers ont dû intervenir lundi 3 avril vers 15h au niveau de la rue de Belfort face à un individu qui les a menacé d’un couteau. 

 © Élodie R.
© Élodie R.

Dans le milieu d’après-midi, les agents ont été appelés suite à la présence d'un homme qui aurait exhibé un couteau lors d’un contrôle de sécurité dans l’enseigne d’un commerce de la rue de Belfort. Celui-ci venait apparemment de voler une bouteille d'alcool dans le centre commercial.

Rapidement sur les lieux, les policiers ont identifié l’individu qui ne s’est pas montré coopératif vis-à-vis des forces de l’ordre puisqu’il s’est saisi de son couteau avant de le pointer dans leur direction.

Les policiers ont dû employer la force pour le désarmer et l’interpeller sans faire de blessé. 

L’homme, âgé de 45 ans, a été placé en garde à vue. Au cours de son audition, il n'a pas reconnu les faits et a indiqué qu'il s'agissait d'une erreur de calcul de la part lors de ses achats. Il a déclaré avoir eu peur en voyant le vigile s'approcher de lui et qu'il aurait donc sorti son couteau. il a en revanche nié avoir résisté aux fonctionnaires de police lors de son interpellation.

Ne semblant pas jouir de toutes ses facultés mentales, il sera soumis à une expertise psychiatrique à la mi-mai. D'ici là sa garde à vue a été levée et l'homme sera convoqué par la justice en septembre prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12
légère pluie
le 15/04 à 21h00
Vent
7.91 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
60 %