Covid-19: le vaccin Moderna dans la dernière ligne droite

Publié le 30/11/2020 - 18:07
Mis à jour le 30/11/2020 - 18:07

Le laboratoire américain Moderna va déposer lundi 30 novembre 2020 des demandes d'autorisations de son vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis et en Europe, faisant de plus en plus miroiter de premières vaccinations possibles dès le mois de décembre face à une pandémie toujours en pleine expansion.

© Daniel Paquet CC0 ©
© Daniel Paquet CC0 ©

Deux semaines après avoir annoncé une efficacité de 94,5% sur la base de résultats préliminaires, Moderna a annoncé que des résultats complets avaient confirmé une efficacité estimée à 94,1%, et qu'il allait donc déposer des demandes d'autorisations conditionnelles de son vaccin.

L'Agence des médicaments (FDA) devrait ensuite convoquer le 17 décembre son comité consultatif et cela pourrait permettre, en cas de feu vert, une distribution dans les jours suivants.

Deux vaccins pourraient alors être disponibles dès le mois de décembre car celui développé par le laboratoire américain Pfizer en collaboration avec l'allemand BioNTech est déjà en cours d'évaluation par la FDA.

L'annonce de Moderna intervient alors que les Etats-Unis s'apprêtent à subir une flambée des contaminations, après les célébrations de Thanksgiving marquées par les déplacements de millions de personnes à travers le pays.

Nouvelle flambée aux Etats-Unis

"Nous pourrions voir une nouvelle flambée s'ajouter à la flambée" actuelle, a prévenu dimanche le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses, Anthony Fauci.

Dimanche soir, 140.651 cas et 822 décès avaient été enregistrés en 24 heures, selon le comptage de l'université Johns Hopkins qui fait référence. Pays le plus endeuillé au monde par la pandémie, les Etats-Unis totalisent plus de 266.000 morts et 13,3 millions de cas. Dans ce contexte, le Dr Fauci a expliqué ne pas envisager un relâchement des recommandations à ne pas voyager ou des restrictions sanitaires avant Noël.

Dans certains Etats comme en Californie, de nouvelles restrictions ont même été mises en place: un couvre-feu à été décrété à San Francisco et Los Angeles a interdit la plupart des rassemblements publics et privés à partir de lundi.

En Europe, où le rythme des contaminations a décéléré, l'allègement des restrictions se poursuit de manière prudente dans plusieurs pays, comme en Italie, en France ou en Belgique où les bars et les restaurants restent toutefois fermés. Le continent, qui compte désormais plus de 407.000 morts du Covid-19, a été le théâtre de plusieurs manifestations, notamment en Espagne pour soutenir le système de santé publique et en Belgique pour dénoncer le couvre-feu.

Plusieurs milliers de soignants éprouvés par la pandémie ont ainsi défilé dimanche à Madrid pour réclamer "une santé 100% publique". En Belgique, une vingtaine de personnes ont été arrêtées après une marche à Liège (est) contre le couvre-feu nocturne. A Londres, des centaines de personnes ont aussi participé à des manifestations interdites contre les restrictions sanitaires samedi, et plus de soixante ont été arrêtées.

L'Australie a elle fait un geste envers les universités: elle a autorisé l'arrivée lundi des premiers étudiants étrangers depuis la fermeture en mars des frontières du pays.

Soixante-trois étudiants, originaires de Chine continentale, de Hong Kong, du Japon, du Vietnam et d'Indonésie sont arrivés à l'aéroport de Darwin (nord), dans le cadre d'un programme expérimental pour relancer le secteur de l'enseignement supérieur qui a pesé l'année dernière près de 23 milliards d'euros dans l'économie australienne.

Le Liban a entamé de son côté lundi un déconfinement partiel après deux semaines de fermeture quasi-totale du pays.

Quatrième vague à Hong Kong

La pandémie a fait au moins 1.460.018 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi lundi par l'AFP.Cela n'a pas empêché quelque 9.000 coureurs de participer dimanche au marathon international de Shanghai, selon plusieurs médias chinois.

Pour concourir, les sportifs ont dû se soumettre à un test de dépistage du Covid-19 et porter un masque avant le départ et immédiatement après leur arrivée. Certains l'ont conservé sur leur visage pendant toute la durée de l'épreuve.

Hong Kong, autre mégapole chinoise, a décidé elle lundi de nouvelles restrictions face à une quatrième vague épidémique.

Considéré comme une très bonne élève dans la gestion de l'épidémie avec seulement 109 décès depuis le début de l'année, elle dépassé récemment les 100 nouveaux cas quotidiens, dus notamment à un important foyer de contamination lié aux clubs de danse de salon.

Les fonctionnaires du territoire densément peuplé devront travailler de chez eux, sauf fonctions essentielles, et les salariés du privé sont incités à faire de même. Les rassemblements publics ne pourront dépasser deux personnes. Au restaurant, pas plus de deux convives par table.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Un mois d’attente pour se faire vacciner dans plusieurs centres de vaccination du Doubs

Les centres de vaccination de Besançon, Pontarlier et Audincourt ne disposent plus de créneaux de rendez-vous pour les quatre semaines à venir indique la préfecture du Doubs qui invite les citoyens "à patienter sereinement" et à ne pas solliciter les centres de vaccination éloignés de leur lieu de résidence.

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté, deuxième région la plus touchée par la hausse des décès lors de la 2e vague

Selon une étude de l'Insee publiée le 11 janvier 2021, entre le 1er septembre et le 28 décembre 2020, 11 976 décès, toutes causes confondues, ont été enregistrés en Bourgogne-Franche-Comté, soit 25 % de plus qu’en 2019 et 27 % de plus qu’en 2018. La Bourgogne Franche-Comté est la deuxième région la plus impactée par la hausse des décès lors de la 2e vague. Cette évolution est toutefois encore provisoire et sera révisée à la hausse dans les prochaines semaines.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.12
couvert
le 18/01 à 18h00
Vent
1.36 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
99 %

Sondage