Découvrez la Beauté du Diable... au Frac Franche-Comté à Besançon

Publié le 10/10/2022 - 07:00
Mis à jour le 02/12/2022 - 14:52

QUOI DE NEUF ? • À partir du 16 octobre 2022, le Frac Franche-Comté propose une nouvelle exposition hors du commun intitulée, La Beauté du Diable. À quelques jours de son vernissage, entrez dans l'univers de trois artistes nationaux et internationaux à travers trois focus...

La Beauté du Diable : nouvelle exposition au Frac Franche-Comté

La Beauté du Diable

  • Exposition au Frac Franche-Comté du 16 octobre au 12 mars 2023
  • Vernissage samedi 15 octobre à 18h30

Commissaires de l’exposition : Benjamin Bianciotto, docteur en histoire de l’art et Sylvie Zavatta, directrice du Frac.

La Beauté du Diable explore la présence de Satan dans l’art contemporain sous l’angle de sa figuration et de ses métamorphoses. Au-delà des représentations faisant explicitement référence au Diable ou à sa symbolique, l’exposition vise à interroger l’esthétisation du Mal au travers d’œuvres qui opèrent une transmutation du "repoussant" en jouissance esthétique.

Focus sur Les sœurs Papin de Nicolas Daubanes 

  • Né en 1983 à Marseille, où il vit et travaille.

Le travail de Nicolas Daubanes questionne le désir d’émancipation et la quête de liberté. C’est à ce titre qu’il s’est intéressé au milieu carcéral ou à la Résistance, à travers de grandes figures telles que Jean Moulin, Fred Scamaroni ou Louise Michel.

Le dessin mural à la limaille de fer que l’artiste a réalisé pour l’exposition représente deux jeunes femmes modestes dont la coiffure et les vêtements renvoient à l’époque révolue des portraits photographiques réalisés en studio. La technique confère au dessin une certaine évanescence, nous montrant deux figures flottantes, au bord de l’évanouissement et de l’oubli. Hommage à deux êtres disparus, memento mori ? Mais l’identité des personnages, révélée par le titre de l’œuvre, suscite rapidement une sorte de trouble. C’est que sous ces fragiles et doux visages se cachent deux criminelles qui ont défrayé la chronique dans les années 30, les sœurs Papin qui, le 2 février 1933 au Mans, assassinèrent sauvagement une mère et sa fille, deux bourgeoises au service desquelles elles officiaient en qualité de bonnes. Ce fait divers connut une postérité singulière. 

Nicolas Daubanes, Les sœurs Papins, 2021. Exposition La rage, Marseille, Vide?ochroniques, 2021 © Adagp, Paris, 2022. © Jean-Christophe Lett

Focus sur Fausts wächter de Nino Laisné

  • Né en 1985 à Libourne. Vit et travaille à Madrid et Besançon.

Empreintes d’étrangeté, les œuvres de Nino Laisné se déploient en dialogue avec différents médiums tels que le cinéma et la musique mais aussi avec des éléments historiques et sociologiques, avec l’histoire de l’art, les traditions populaires, le cabaret et l’opéra. 

Pour l’exposition, l’artiste a conçu une nouvelle pièce, Fausts wächter, qu’il décrit en ces termes :

"Dans l’angle d’une salle, une cimaise s’effrite et ouvre une trouée dans l’espace d’exposition. Une large brèche qui laisse apparaître une seconde paroi que l’on suppose être les vestiges d’une architecture plus ancienne. On y distingue le bas d’une fresque dont la facture évoque les fastueux portraits du dix-neuvième. Il s’agit d’un chien noir, assis dans une semi-pénombre. A ses côtés, on peut remarquer les pieds d’un personnage difficilement identifiable. L’animal regarde en direction de celui que l’on imagine être son maître. Dans la gueule de l’animal, une page de manuscrit en feu, signé de la main de Faust. Cet animal que l’on retrouve dans de nombreux tableaux historiques pour le symbole de fidélité et de bienveillance qu’il incarne, se révèle être la première incarnation de Méphistophélès. C’est ce chien noir qui dans l’œuvre de Goethe marche dans les pas de Faust jusqu’à son cabinet d’étude, avant de dévoiler sa véritable identité et lui faire signer le pacte qui causera sa perte.

L’installation Fausts Wächter invite une présence canine dans l’exposition, semblant surgir du passé. Depuis l’obscurité de sa niche, il veille sur les œuvres autant qu’il se tient à l’affut des âmes trop assoiffées de connaissance." 

Nino Laisné, Fausts wächter, 2022. © Nino Laisné

Focus sur Piss Satan d’Andres Serrano

  • Né en 1950, à New York, États-Unis. Vit et travaille à New York, États-Unis.

Le travail de l’artiste américain est éminemment pictural. Ses photographies possèdent tous les atours esthétiques de la peinture classique, avec laquelle elles partagent par ailleurs les thématiques universelles de la mort, de la sexualité, du sacré, du corps. À l’instar du célèbre Immersion (Piss Christ), Piss Satan (Immersions) (1988) est la photographie d’une statuette bon marché d’un personnage central de la foi chrétienne plongée dans un mélange d’urine et de sang. La différence majeure se situe dans le fait que Satan remplace ici Jésus Christ, ce qui annihile manifestement toute polémique contestataire – Satan étant considéré sans doute comme davantage à sa place dans ce cas. La séduction évidente de l’image ne doit pas nous faire pour autant oublier la dimension religieuse qu’elle sous-tend. Profondément marqué par la foi catholique, Andres Serrano nous positionne face à une figure du Diable en majesté, et nous questionne sur le flou qui l’entoure : disparaît-il vers d’éternelles abysses, ou est-il sur le point d’affleurer de nouveau à la surface, revenant au premier plan des préoccupations du monde ?

Andres Serrano, Piss Satan (Immersions) 1988. © Andres Serrano, Courtesy de l’artiste et Galerie Nathalie Obadia, Paris/Bruxelles.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Monument préféré des Français : la Saline royale d’Arc-et-Senans comme représentant de la Bourgogne-Franche-Comté

Opposée à La Grande Forge de Buffon (Côte d’Or) lors du premier tour, la Saline Royale d’Arc-et-Senans a finalement été sélectionnée comme représentant de Bourgogne-Franche-Comté pour le deuxième tour de l’émission de Stéphane Bern, le Monument préféré des Français. 

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Un bus cabriolet pour découvrir Besançon autrement

Les Vedettes de Besançon passent cette fois à la terre ferme. Déjà connues pour leurs croisières sur le Doubs, elles proposent désormais de visiter la cité comtoise en montant à bord d'un bus cabriolet lors d’un circuit de 45 minutes. Premier départ prévu, le samedi 13 juillet 2024. 

“Encore une chanson d’amour” : Chloé M, la slameuse doloise, sort un nouveau clip

Chloé M, jeune doloise, découvre une nouvelle passion à l’âge de 15 ans : le slam. À 26 ans aujourd’hui, elle peut se targuer d’avoir réalisé les premières parties de Grand Corps Malade, Amel Bent ou encore Benjamin Biolay, des inspirations pour la jeune femme qui rêve de partager ses morceaux avec le grand public. Pleine d’ambition et de projets, découvrons cette franc-comtoise qui manie les mots avec élégance et poésie dans son premier clip, Encore une chanson d'amour sorti en juin 2024.

Le directeur du Fica de Vesoul, président jury du festival du film asiatique au Viêtnam

De retour de Danang où il avait "l’impression d’être à Vesoul" après avoir croisé de nombreux réalisateurs passés par le Festival International des Cinémas d’Asie (FICA) de Vesoul ces dernières années, le codirecteur et cofondateur du FICA Jean-Marc Thérouanne a présidé le Jury Netpac du deuxième festival du film asiatique du 2 au 6 juillet 2024 au Vietnam.

”Inventaire”, une performance artistique pour et par le grand public : envie d’y participer ?

L'arÊTE invite les publics à participer à son nouveau projet : Inventaire, qui se déroulera au parc des Chaprais à Besançon et donnera lieu à une performance le samedi 27 juillet. Financé par la Direction régionale des affaires culturelles dans le cadre de l’été culturel, ce projet propose une immersion artistique combinant gestes dansés, exploration des matériaux et performances.

La plateforme Quizzer fête ses 6 mois

Avec une communauté forte de 5.000 joueurs potentiels, la plateforme spécialisée dans la publication d’articles et la diffusion de quiz interactifs, Quizzer, a déjà fait 450 gagnants heureux depuis son lancement début 2024, il y a six mois.

“Colosses – Lutteurs, culturistes et costaud dans les arts” : la nouvelle exposition d’été au musée Courbet à Ornans !

PUBLI-INFO • Exposition du 1er juin au 13 octobre 2024. À l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le musée départemental Gustave Courbet présente une exposition inédite, intitulée COLOSSES. Lutteurs, culturistes et costauds dans les arts.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.61
pluie modérée
le 15/07 à 18h00
Vent
4.78 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
84 %