Démolition de l'immeuble rue de Chaillot : "Les décideurs ne tirent aucune leçon du passé" (CNL)

Publié le 27/04/2022 - 14:01
Mis à jour le 27/04/2022 - 09:37

Depuis un mois, le dernier immeuble HLM du quartier de Fontaine-Ecu, rue de Chaillot à Besançon est en cours de démolition. Lors d’une conférence de presse jeudi 21 avril 2022, la Confédération Nationale du Logement (CNL) a dénoncé une nouvelle fois la destruction d’un immeuble « construit il y a moins de 60 ans, sans aucun problème structurel » et de l’expulsion de ses habitants.

Depuis la décision prise par GBH (Grand Besançon Habitat, le prédécesseur de LogeGBM) le 25 octobre 2015 de démolir l’immeuble de la rue de Chaillot, la CNL, aux côtés des locataires, s’est opposée à cette démolition.

"Les fenêtres à double vitrage ont été enlevées, l’isolation extérieure en polystyrène a été arrachée et maintenant, les murs en béton sont en train d’être grignotés". C’est la description actuelle de l’immeuble faite par la CNL, qui signale que sa démolition est un "gaspillage financier énorme chiffré à 2M€ si l’on cumule les investissements de gros entretien non amortis, les loyers et les charges perdus". Selon la confédération, ce bâtiment était encore "économe en énergie".

A la place, un ensemble d'immeubles sera construit, dont les studios seront vendus à partir de 107.500 €. La CNL dénonce un phénomène de "gentrification", par rapport aux loyers modérés des logements de l'ancien immeuble.

Des familles dispersées

Les derniers occupants ont quitté la bâtisse au printemps 2021, obligeant les 32 foyers qui en étaient encore locataires à trouver un autre logement dans le secteur. La CNL déplore que les anciens locataires ont été dispersés "aux quatre coins, loin de là où beaucoup avaient passé une grande partie de leur vie, loin de leur école, loin de leurs commerces, loin de leurs services, médecin, pharmacien, transport. Pour les reloger dans des appartements plus petits, au loyer plus élevé et moins bien desservis".

"Les décideurs dans le domaine du logement social ne tirent aucune leçon du passé"

"Démolition, construction, démolition, construction...", c’est le système que la CNL de Besançon dénonce à travers cet exemple. Malgré le fait que "ni les pétitions, ni les manifestations, ni les actions en justice n’auront empêché les autorités municipales de démolir cet immeuble", la CNL veut continuer à se battre. Selon la confédération, "les décideurs dans le domaine du logement social ne tirent aucune leçon du passé, ni de la crise humaine, écologique, économique que nous vivons". Et de comparer cette situation avec un autre exemple récent : "Ils ont démoli les 408, dispersant, là encore, les foyers qui y vivaient aux 4 coins, comme des pions !".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

“Besac dit bienvenue à ses étudiant(e)s” : la Ville de Besançon lance un appel à candidature

Jusqu’au 30 mai 2024, entreprises, associations, établissements d’enseignement supérieur, structures culturelles, sportives et maisons de quartiers sont invités à prendre part au programme de rentrée Besac dit bienvenue à ses étudiant.e.s ! en proposant une activité dédiée et ainsi se faire connaitre auprès des 25.000 étudiants de Besançon et de sa métropole.

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

Concours photo sur le thème de l’habitat de demain. Participez !

PUBLI-INFO • Parce que le petit habitat collectif (neuf ou rénové) tient une grande place dans notre paysage quotidien, le Syndicat mixte du Scot Besançon Cœur de Franche-Comté l’a choisi comme cadre d’un concours photo. Celui-ci se déroule du 2 avril au 30 juin. Enfin, il a pour cadre 113 communes. On y va ?

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.41
partiellement nuageux
le 23/04 à 9h00
Vent
4.23 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
68 %