Désignation des capitales régionales : "à contresens du développement territorial" selon le Modem

Publié le 20/04/2015 - 14:57
Mis à jour le 23/04/2015 - 09:11

Le MoDem du Doubs souhaite marquer son "profond désaccord" avec la méthode de désignation des futures capitales régionales. Pour ce parti, "le gouvernement prend une dimension administrative et centralisée qui va à contre sens du développement territorial." Il pense que cette méthode "va conduire à un rejet encore plus viscéral de cette nouvelle région qui se traduira évidemment par un vote contestataire dans les urnes en décembre prochain."

11LaurentCROIZIER.jpg
11 -Laurent CROIZIER Professeur des Ecoles SAINT CLAUDE, 39 ans
PUBLICITÉ
« Après le sentiment d’amateurisme et d’impréparation d’une réforme pourtant nécessaire à notre pays, cette désignation prochaine des capitales régionales par le gouvernement prend une dimension administrative et centralisée qui va à contre sens du développement territorial.
Loin de nous l’idée de remettre en cause la nécessité de simplifier le système actuel des collectivités locales ou de céder au réflexe basique de repli identitaire, mais nommer prochainement des capitales de région soit disant « provisoires » démontre la nécessité pour le gouvernement de montrer aux citoyens désabusés qu’il agit !
Une des clés de l’acceptation de cette réforme est l’adhésion des Bourguignons et des Francs-Comtois. Pour cela, encore faut-il les respecter.
Il ne fait aucun doute que Dijon sera prochainement désignée comme capitale régionale. Pour les Francs-Comtois, à la frustration de la désignation de Dijon, s’ajoutera la frustration, l’incompréhension, un sentiment d’abandon et la perception d’une absorption de la Franche-Comté par la Bourgogne.
 
Cette méthode va conduire à un rejet encore plus viscéral de cette nouvelle région qui se traduira évidemment par un vote contestataire dans les urnes en décembre prochain.
 
Nous pensons que ce sont aux élus du parlement régional de définir le choix et les modalités de la gestion du territoire. Au lieu de cela, le gouvernement ne leur concède qu’un avis consultatif et nommera une capitale par décret. Drôle de conception de la démocratie. 
Construire une réforme, redonner le goût de la politique aux citoyens, c’est aussi savoir écouter ce que proposent les territoires.
Le MoDem du Doubs s’engagera aux côtés de Christophe GRUDLER, son chef de file pour les élections régionales, avec l’objectif de construire une organisation équilibrée à l’écoute des différents territoires qui composent notre future grande région. Il nous parait effectivement indispensable de proposer un modèle de gouvernance à l’échelle des bassins de vie et non pas concentré autour de la future capitale.
Laurent CROIZIER
Président du MoDem du Doubs

Olivier LESUEUR
Délégué Départemental du MoDem du Doubs »

(Communiqué)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.37
légère pluie
le 25/05 à 21h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1018.08 hPa
Humidité
95 %

Sondage