Deux tiers des Français sont contre le retour de Leonarda (sondage)

Publié le 19/10/2013 - 09:44
Mis à jour le 19/10/2013 - 09:45

Deux tiers des Français (65%) sont opposés à une éventuelle annulation de l'expulsion de Leonarda et de sa famille et au retour de la famille en France, selon un sondage BVA publié ce samedi par le journal Le Parisien.

leonarda_dibrani.jpg
Leordana Dibrani ©
PUBLICITÉ

Moins d’un Français sur deux (46%) se déclare choqué par l’interpellation de Leonarda Dibrani, collégienne du Doubs, en pleine sortie scolaire, puis expulsée avec sa famille le 9 octobre vers le Kosovo. Chez les sympathisants de gauche, ils sont 68% à se déclarer choqués par cette expulsion contre 24% pour les sympathisants de droite.

65% des Français sont opposés à une éventuelle annulation de cette expulsion et au retour de la famille en France. 55% des sympathisants de gauche sont favorables à l’annulation de l’expulsion contre 14 % des sympathisants de droite.

(Sondage BVA réalisé les 17 et 18 octobre auprès d’un échantillon représentatif de 1.090 personnes âgées de 18 ans et plus, recrutées par téléphone et interrogés par internet)

(Sources : AFP, Le Parisien, Huffington Post)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.76
légère pluie
le 19/05 à 21h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1006.56 hPa
Humidité
96 %

Sondage