Disparition d'une relique de Jean Paul II dans une basilique de Bourgogne

Publié le 20/01/2022 - 14:10
Mis à jour le 20/01/2022 - 14:10

Le parquet de Mâcon a ouvert une enquête préliminaire après la disparition d'une relique du pape Jean Paul II exposée dans la basilique de Paray-le-Monial (Saône-et-Loire), ville de pèlerinage où il célébra une messe en 1986.

Il s'agit d'un morceau de tissu de 1 cm2 taché par le sang du souverain pontif lors de sa tentative d'assassinat en mai 1981, a indiqué à l'AFP le maire de Paray-le-Monial, Jean-Marc Nesme, confirmant des informations du Journal de Saône-et-Loire.

La gendarmerie de Paray a été chargée de mener l'enquête après une plainte déposée par la paroisse, comme l'a confirmé le parquet de Mâcon à l'AFP.

Un vol découvert "le soir, par le sacristain qui fermait la basilique"

Le vol aurait eu lieu "entre le 8 et le 9 janvier", et a été découvert "le soir, par le sacristain qui fermait la basilique", selon le maire. La relique se trouvait dans l'une des trois chapelles de la basilique, "dans un petit boîtier, placé sous une cloche en verre", sous une photo du pape polonais.

La relique avait été donnée à la paroisse par l'archevêque de Cracovie en 2016, en souvenir de la tentative d'assassinat du 13 mai 1981 qui valut trente ans de prison à un militant turc ultranationaliste. Le musulman avait ouvert le feu sur le souverain pontife sur la place Saint-Pierre du Vatican à Rome, justifiant ensuite son geste par une "mission divine".

Des "liens étroits" unissent la ville mariale de Paray-le-Monial et Jean Paul II qui y avait présidé une messe en octobre 1986 "devant 150.000 fidèles", selon M. Lesme, qui a eu des responsabilités dans le groupe d'amitié France-Saint-Siège quand il était député.

Considéré comme l'un des joyaux des églises romanes de Bourgogne, la basilique du Sacré-Coeur de Paray-le-Monial a été construite par les moines de Cluny au XIIe siècle et attire chaque année des milliers de croyants.

Une des deux balles qui ont failli coûter la vie de Jean Paul II est également devenue une relique : elle est sertie dans la couronne en or massif de la statue de la Vierge de Notre-Dame de Fatima, au Portugal, à laquelle le pape vouait une dévotion particulière, persuadé qu'il lui devait la vie.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Haut-Doubs : il achetait et revendait des biens immobiliers illégalement et menait la grande vie

"C’est une enquête tout à fait atypique" a déclaré d’emblée le procureur de la République de Besançon, Étienne Manteaux ce jeudi 19 mai en introduction de sa conférence de presse. Un homme de 32 ans a été interpellé en début de semaine dans la communes Les Fontenelles dans le Haut-Doubs pour travail dissimulé et blanchiment d’argent après voir acheter et vendu plusieurs biens immobiliers sans aucune déclaration.

Deux adolescents pointent une arme sur une enseignante au collège Clairs-Soleils à Besançon

MISE A JOUR • En milieu d’après-midi de mardi 17 mai, deux mineurs âgés de 13 ans ont menacé une enseignante avec un pistolet alors qu’ils étaient dans le collège Clairs-Soleils à Besançon. Ils ont ensuite pris la fuite et ont été interpellés peu de temps après. Le procureur de la République de Besançon Etienne Manteaux, a tenu une conférence de presse ce jeudi.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.47
partiellement nuageux
le 21/05 à 21h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %

Sondage