"Disparues de l'A6": le meurtrier présumé de Christelle Blétry "confirme le retrait de ses aveux"

Publié le 07/10/2014 - 09:49
Mis à jour le 15/04/2019 - 12:02

Le meurtrier présumé de Christelle Blétry, une des "disparues de l'A6" tuée en 1996 de 123 coups de couteau, a "confirmé le retrait de ses aveux" lundi 6 octobre 2014 devant le juge d'instruction, selon son avocat, Me André Laborderie.

DSC_6941.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Il a confirmé le retrait de ses aveux et qu’il n’est pour rien dans le meurtre » de Christelle Blétry, a déclaré à l’AFP Me Laborderie, ajoutant que son client a reconnu le soir des faits avoir eu « une relation sexuelle » avec la victime qui serait ensuite « partie de son côté et lui du sien ».

Christelle Blétry, 20 ans, avait été retrouvée morte à Blanzy le 28 décembre 1996, son corps lardé de 123 coups de couteau. Début septembre, l’homme de 56 ans, un ouvrier agricole et père de famille, avait été interpellé et écroué après avoir été confondu par de nouvelles expertises ADN sur les vêtements de la victime. Il avait alors reconnu les faits au cours de sa garde à vue.

Le procureur de la République de Chalon-sur-Saône, Christophe Rode a souligné auprès de l’AFP que le quinquagénaire avait fait des « aveux relativement précis et circonstanciés durant sa garde à vue » et que ses aveux avaient été « confirmés » durant sa première comparution devant le juge d’instruction. Les investigations doivent se poursuivre dans cette affaire, le suspect devant notamment être soumis à des expertises psychiatrique et psychologique.

L’avocate de la famille de la victime, Me Corinne Herrmann a estimé de son côté qu’il existait « très peu de dossiers criminels où les suspects ne reviennent pas sur leurs aveux »« Quand on n’a pas d’autre argument que d’insulter la victime, c’est une nouvelle forme de violence sur la victime et une nouvelle forme d’aveu », a-t-elle poursuivi.

Le meurtre de Christelle Blétry fait partie de l’affaire des « disparues de l’A6 », une série de meurtres ou de disparitions de  jeunes femmes en Saône-et-Loire entre 1986 et 1999.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Braquage d’un joaillier en mai à Châtillon-le-Duc : plusieurs interpellations, un suspect en fuite

Braquage d’un joaillier en mai à Châtillon-le-Duc : plusieurs interpellations, un suspect en fuite

Une cinquantaine de gendarmes a été mobilisée ce jeudi à Thise dans le cadre du vol à main armée survenu le 3 mai 2019 à Châtillon-le-Duc. Au moins cinq personnes suspectées d'avoir participé au braquage d'un joaillier en mai dans le Doubs, ont été interpellées à Besançon et Annemasse (Haute-Savoie), et un suspect de 23 ans a pris la fuite à Thise.      

Grièvement blessé en fuyant la police : la famille de Brahim porte plainte

Grièvement blessé en fuyant la police : la famille de Brahim porte plainte

Ce mardi, une plainte contre X pour violence aggravée a été déposée par la famille du jeune adolescent victime d'un grave accident de scooter, ce dimanche 15 septembre 2019 à Planoise, alors qu'il fuyait un contrôle de police. La famille de Brahim veut "savoir ce qu'il s'est passé", a-t-on appris auprès de son avocat. Dans le quartier Planoise, la nuit a été calme.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.6
couvert
le 21/09 à 21h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
88 %

Sondage