Exactions à la Petite Hollande : le préfet du Doubs condamne et apporte des précisions

Publié le 23/11/2020 - 16:28
Mis à jour le 23/11/2020 - 16:31

Dans la soirée du vendredi 20 novembre 2020, plusieurs individus  ont délibérément détruit du mobilier urbain à l’aide d’un véhicule de six tonnes de type « dumper » volé sur le chantier de rénovation du centre commercial des Hexagones.  « Tous les moyens nécessaires seront mis en œuvre afin que les auteurs soient rapidement interpelés et présentés devant la justice » assure-t-il.

Captures 20/11/20 © DR
Captures 20/11/20 © DR

Les individus ont délibérément détruit du mobilier urbain et s’en sont notamment pris aux mâts de caméras de vidéo-protection récemment installés à  cet endroit pour lutter contre les trafics. L’engin de chantier a ensuite été brûlé.

Dans un communiqué, le préfet condamne avec la plus grande fermeté ces faits d’une extrême gravité et tient à apporter des précisions. « Contrairement à ce qui a pu être écrit dans la presse, la police n’était pas absente du théâtre des opérations« 

Joël Mathurin salue le discernement et le sang-froid dont ont fait preuve les fonctionnaires de police « dans une situation où seuls des tirs d’armes à feu auraient permis d’arrêter l’engin de chantier, avec les conséquences dramatiques qu’on imagine« . Le préfet a donné l’ordre de ne pas recourir à cette extrémité.

  • Une visio-conférence de crise associant les forces de sécurité intérieure et la maire de Montbéliard sera tiendra ce lundi 23 novembre 2020 à 18h30.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22
partiellement nuageux
le 13/07 à 18h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
57 %