Exactions à la Petite Hollande : le préfet du Doubs condamne et apporte des précisions

Publié le 23/11/2020 - 16:28
Mis à jour le 23/11/2020 - 16:31

Dans la soirée du vendredi 20 novembre 2020, plusieurs individus  ont délibérément détruit du mobilier urbain à l’aide d’un véhicule de six tonnes de type "dumper" volé sur le chantier de rénovation du centre commercial des Hexagones.  "Tous les moyens nécessaires seront mis en œuvre afin que les auteurs soient rapidement interpelés et présentés devant la justice" assure-t-il.

Captures 20/11/20 © DR
Captures 20/11/20 © DR

Les individus ont délibérément détruit du mobilier urbain et s’en sont notamment pris aux mâts de caméras de vidéo-protection récemment installés à  cet endroit pour lutter contre les trafics. L’engin de chantier a ensuite été brûlé.

Dans un communiqué, le préfet condamne avec la plus grande fermeté ces faits d’une extrême gravité et tient à apporter des précisions. « Contrairement à ce qui a pu être écrit dans la presse, la police n’était pas absente du théâtre des opérations« 

Joël Mathurin salue le discernement et le sang-froid dont ont fait preuve les fonctionnaires de police « dans une situation où seuls des tirs d’armes à feu auraient permis d’arrêter l’engin de chantier, avec les conséquences dramatiques qu’on imagine« . Le préfet a donné l’ordre de ne pas recourir à cette extrémité.

  • Une visio-conférence de crise associant les forces de sécurité intérieure et la maire de Montbéliard sera tiendra ce lundi 23 novembre 2020 à 18h30.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.75
couvert
le 19/01 à 15h00
Vent
2.84 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
46 %

Sondage