Femme découverte sans vie en Haute-Saône : l'autopsie conclut à une mort naturelle

Publié le 08/09/2020 - 07:25
Mis à jour le 08/09/2020 - 07:25

L’autopsie d’une femme de 35 ans découverte sans vie dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 septembre 2020 à Favernay en Haute-Saône, le corps couvert d’hématomes, a conclu à une mort naturelle, a annoncé lundi le procureur de Vesoul.

 ©
©

"La cause probablement naturelle du décès résulte d'un état de santé extrêmement dégradé et d'une très forte alcoolisation", a déclaré le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic, lors d'une conférence de presse.

Selon l'autopsie pratiquée lundi, "aucune lésion n'était visible sur la victime qui souffrait d'asthme, d'un problème de foie et d'un problème sanguin entraînant rapidement des marques sur son corps quand elle chutait ou se cognait", a-t-il précisé.

Le corps de cette femme de 35 ans, sans emploi, a été découvert sans vie par les secours et la gendarmerie dans son appartement de Faverney, à l'issue d'une soirée très alcoolisée. Un homme de 60 ans qui se trouvait avec elle avait donné l'alerte en affirmant qu'elle avait fait un malaise.

Placé en garde à vue et finalement mis hors de cause, il sera remis en liberté lundi, a précisé le procureur.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Tirs à Planoise le 22 janvier : l’enquête a déjà permis de trouver la voiture des malfaiteurs

Le procureur de la République Étienne Manteaux a tenu une conférence de presse ce mercredi 25 janvier, trois jours après que des coups de feu à l'arme de guerre aient été tirés rue de Fribourg, dans le quartier de Planoise à Besançon. L’enquête a déjà levé le voile sur plusieurs éléments.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.11
partiellement nuageux
le 28/01 à 6h00
Vent
3.93 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
84 %