Fillette de 11 ans tuée à l'arme blanche : la mère soupçonnée n'a pas été entendue

Publié le 22/08/2018 - 11:10
Mis à jour le 15/04/2019 - 12:01

Une enfant de 11 ans a été découverte ce lundi 20 août 2018 au matin. Elle a tuée de plusieurs coups de couteau au domicile familial à Dampierre dans le Jura. Sa mère, suspectée du meurtre, a été hospitalisée à Besançon après s'être mutilée.  

"A 7h30, l'aînée de la famille, âgée de 20 ans, selon ses déclarations, a entendu un cri très violent et, en se levant, est tombée nez à nez avec sa mère armée d'un couteau", a relaté  le procureur de la République à Lons-le-Saunier, Jean-Luc Lennon.

La jeune femme, également blessée par sa mère, a appelé les secours qui ont découvert dans une chambre à l'étage, l'enfant de 11 ans décédée de plusieurs coups de couteau. "Quatre plaies au niveau de la gorge, deux plaies à la nuque, une plaie au niveau du coeur et une plaie à la main", a détaillé le procureur.

La mère, née en 1972, a été trouvée au rez-de-chaussée, perdant beaucoup de sang après s'être tranché les veines. Elle a été conduite à l'hôpital de Besançon et "ses jours ne sont pas en danger a priori", a précisé M. Lennon. La quadragénaire, qui "serait infirmière", n'a pas encore pu être entendue.

"L'hypothèse est une fragilité psychologique de la mère qui reste à confirmer par l'enquête", a avancé le procureur.

Les parents, en instance de divorce, étaient séparés et le père vit à Besançon avec un troisième enfant, un garçon dont l'âge n'a pas été précisé. La fille aînée a été hospitalisée, mais "son pronostic vital n'est pas engagé", selon M. Lennon.

Le parquet de Lons-le-Saunier devrait se dessaisir de l'enquête, confiée à la brigade de recherches de Dole, au profit du parquet de Besançon, compétent en matière criminelle.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Permanence vandalisée à Besançon : la fédération du Doubs du Parti communiste porte plainte contre le syndicat UNI

Dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 octobre 2020, la permanence de la fédération du Doubs du Parti communiste à Besançon a été dégradée avec des affiches de l’UNI, le syndicat étudiant connu en région parisienne et qui tente de se réimplanter depuis peu à Besançon. Le PCF a décidé de porté plainte contre ce syndicat pour que "toute la lumière soit faite sur cette événement et que toutes et tous les responsables soient confondus."
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.85
couvert
le 22/10 à 18h00
Vent
0.55 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
90 %

Sondage