Franche-Comté 1636 : un nouveau jeu de société historique en ligne

Publié le 05/02/2020 - 14:10
Mis à jour le 05/02/2020 - 12:06

Après quatre mois de recherches bibliographiques liées à la guerre de Dix ans, Pierre Chapuis s'est lancé dans la création d'un scénario un peu particulier. Disponible depuis décembre 2019, le jeu de société en ligne plonge en 1636 dans l'histoire de la Franche-Comté…

À 32 ans, Pierre Chapuis s'est lancé un nouveau défi : créer un scénario qui se déroule en Franche-Comté lors de la guerre de Dix ans. Après avoir obtenu un master en physique-chimie, il s'est orienté vers les métiers d'ingénieur-recherche au CNRS. Il s'est ensuite envolé pour le Canada où il était "Data scientist" (programmeur/analyste de données scientifiques). Il  est ensuite revenu dans sa région d'origine pour créer de toute pièce un scénario qui ravira les mordus d'histoire…

Comment vous est venue l'idée de ce scénario ?

Pierre Chapuis : "L’idée m’est venue lorsque j’étais au Canada avec mon épouse. Cela a été possible suite à mon achat du jeu de base "Wars Across the World" (du développeur français Strategiae).  Ce dernier proposait de créer son propre scénario de campagne via un éditeur très complet et flexible. J’ai tout de suite songé à créer un scénario sur la Franche-Comté. La Guerre de Dix Ans était donc toute indiquée !

Les mécaniques du jeu sont déjà écrites en elles-mêmes (ce que l'on appelle plus communément un « moteur » de jeu). Elles permettent de créer d’autres scénarios de bataille dans différentes époques. Mon scénario est sorti le 9 décembre 2019".

Quel est le déroulé du jeu ?

Pierre Chapuis : "L’histoire reprend la Guerre de Dix Ans (faisant partie de la Guerre de Trente Ans). Elle s’est déroulée en Franche-Comté de 1634 à 1644. Les batailles ont réellement commencé en 1636, c'est donc à cette date que commence mon scénario. Il finit en 1644 (soit huit ans de conflit dans le jeu).

À cette époque, la Franche-Comté était sous monarchie espagnole. Louis XIII, roi du Royaume de France, décidait de repousser les limites de ce dernier jusqu’à la frontière suisse. Il s'est servi d’un prétexte pour envahir la Franche-Comté. Il a donc rompu le traité de paix existant, puis a envoyé ses troupes en Franche-Comté.

Devant se retirer pour aller défendre Corbie en Picardie, une partie des troupes a été remplacée par celles du Duc de Saxe-Weimar («  Allemagne »). Ce dernier a été soudoyé par Louis XIII pour continuer le combat. Ce dernier fut rude du côté des Francs-comtois. Beaucoup de pertes, de maladies (dans les deux camps), mais heureusement nous avions quelques héros locaux prêts à défendre la région. Vous retrouverez donc, dans le scénario, le Capitaine Lacuzon, nom qui a ensuite été donné à la grotte Lacuzon (vers les Cascades du hérisson), ainsi que d’autres héros francs-comtois (mais pas que !) de l’époque (...) À vous donc, en jouant le Royaume de France (et ses alliés), de conquérir la Franche-Comté…"

Comment s'articule-t-il ?

Pierre Chapuis : "Le scénario reprend donc les mécaniques du jeu de base. Ils sont appliquées à la Guerre de Dix Ans. C’est donc un jeu au tour par tour. Vous jouez, puis l’ordinateur (ou un second joueur) joue ensuite, etc.

Il y a différentes phases à chaque tour : l’obtention de gains en contrôlant des régions et villes, l’achat de renforts, la possibilité de jouer des cartes évènements (bonus ou malus pour vous ou l’adversaire), le déplacement des troupes, puis la résolution de chaque bataille (si deux opposants sont dans la même région, il y a conflit à résoudre)…"

Est-il accessible à tout le monde ?

Pierre Chappuis : "Le jeu ravira aussi bien les néophytes, avec des règles de base simples (pour se battre entre débutants, ou contre le niveau Facile de l'ordinateur), que les fans de jeu de stratégie : des règles plus complexes permettront aux fans du genre de s’y retrouver également.

Le jeu dispose de trois niveaux de difficulté. Il peut être joué en famille à "un contre un" avec le même ordinateur. Des parties en ligne avec sauvegardes envoyées par email sont également possibles.

Pour donner une tranche d’âge, le jeu conviendra mieux au 12 ans et plus, et permettra,  en plus d’être ludique, de découvrir (ou redécouvrir) par la même occasion une partie de l’histoire de notre région.

Les joueurs les plus attentifs reconnaîtront les personnages d’époque, mais aussi des lieux emblématiques de la Franche-Comté : illustrations du siège de Dole, des montagnes du Jura, de la grotte Lacuzon, et autres gravures d’époque illustrant les plans des villes (d’avant Vauban, époque oblige !) comme Belfort, etc."

Les infos +

 Vous trouverez la fiche officielle du jeu ici : https://waw-games.com/fr/dlc/franche-comte-1636

  • Il est entièrement traduit en français (et anglais).
  • Jouable sur Mac (10.9 minimum) et PC (Windows 7 minimum).
  • Le scénario, Franche-Comté 1636, est proposé au prix de 2,99 euros. À noter que le jeu de base, disponible < ici >, est nécessaire pour y jouer. Le jeu de base est proposé au prix de 9,99 euros, et contient à lui seul 10 autres scénarios, allant de 264 avant J.C. à la Seconde Guerre mondiale
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Loisirs

Ski : le président de la station de Métabief préfère penser aux soignants qu’aux loisirs

Jean Castex, le Premier ministre avait confirmé l'ouverture des stations de ski, mais la fermeture des remontées mécaniques après l'allocution du chef de l'État le 24 novembre dernier. Après l'arrivée des premiers flocons dans le Doubs le 1er décembre 2020, nous avons contacté Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d'Or, vice-président du département et maire de Frasne pour connaître son avis sur le sujet...

Stations de ski : "Monsieur le Président, ne tuez pas la montagne Française"

Grogne •

Une manifestation samedi à Gap, un courrier à Emmanuel Macron. Alors que la Suisse, l'Autriche et la Bulgarie ont décidé d'ouvrir leurs stations  en décembre, des élus exhortent le Président à revenir sur la décision de fermer les remontées mécanique. Dans cette polémique, le régionaliste Jean-Philippe Allenbach y va de son laïus. "Si nous étions un canton suisse, nos stations de ski seraient ouvertes" en Franche-Comté.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.79
couvert
le 05/12 à 6h00
Vent
1.56 m/s
Pression
997 hPa
Humidité
97 %

Sondage