Les relâchers de lynx approuvés par les Francs-Comtois

Publié le 04/06/2013 - 09:08
Mis à jour le 04/06/2013 - 15:26

Le centre de soins de faune sauvage jurassien Athénas avait carrément posé la question aux Francs-Comtois : peut-on relâcher dans la nature Vogna, le petit lynx recueilli par le centre en novembre dernier ? La réponse est oui à près de 84%. Mais avant que l’animal ne retrouve la liberté, il faut un ultime arbitrage des services de l’Etat.

15.545 réponses !

Près de 84% des 15.545 personnes qui ont répondu à cette consultation ont dit oui à la remise en liberté de Vogna, un jeune lynx de cinq mois abandonné par sa mère et recueilli en novembre 2012. Les personnes consultées ont également approuvé d'autres éventuels relâchers de lynx d'ici à 2016. Entre le 22 avril et le 23 mai 2013, la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) a invité les Francs-Comtois à répondre à ce questionnaire. Seules 15% des avis exprimés étaient défavorables, a révélé la Dreal.

Cette consultation publique est l'une des étapes obligatoires pour obtenir de l'Etat l'autorisation de relâcher des lynx dans la nature. "L'Etat devrait prendre sa décision courant juin", a indiqué Sandrine Pivard, chef de service à la Dreal, saluant une "large mobilisation de la population".

Le Centre Athénas, le seul centre français de sauvegarde de la faune sauvage habilité et équipé pour accueillir des félidés, avait formulé une demande de dérogation triennale (2013-2016) après avoir recueilli Vogna en novembre 2012. "Toutes les communes de Franche-Comté ont été destinataires du questionnaire, pour nous cette consultation a valeur de référendum et elle nous conforte dans notre démarche", a déclaré Gilles Moyne, directeur du Centre Athénas.

Pour les partisans de la remise en liberté des lynx, "la sauvegarde globale de la biodiversité est prioritairement invoquée, ainsi que l'équilibre des écosystèmes", a précisé la Dreal après analyse du questionnaire.

Traditionnellement opposés au lynx, "Les chasseurs et le monde agricole ont également été consultés", souligne M. Moyne, tout en remarquant que "le pourcentage d'opposants est plus important dans le Jura (26%), où de récentes attaques de lynx, très ponctuelles, ont eu lieu". D'après la Dreal, les opposants au lynx craignent "les attaques d'élevage" et les atteintes à la sécurité publique, ainsi que "de voir diminuer (voire disparaître) les populations de chamois et de chevreuils".

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

172 millions d’euros investis par l’agence de l’eau au 3e trimestre 2023

Au cours du troisième trimestre 2023, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accompagné près de 1.700 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse. Des investissements dynamiques et "à la hauteur des enjeux pour l’eau dans le contexte de changement climatique" pour l’agence de l’eau.

Bourgogne-Franche-Comté : 599 signalements recensés sur le réseau Sentinelles de la nature en 2023

Le réseau citoyen Sentinelles de la nature est un projet porté par les associations du réseau France Nature Environnement (FNE) pour informer, aiguiller et accompagner les citoyens pour agir pour la protection de la nature. Il permet via un site dédié et une application mobile du même nom de signaler les atteintes à l’environnement ou au contraire de faire remonter des initiatives qui lui sont favorables. La FNE BFC vient de publier son bilan régional pour l'année 2023.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

Vent, pluie, inondations : tous les départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune à partir de cette nuit

Météo France a placé l’ensemble des départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune pour des vents pouvant être violents et pour des inondations dans certains secteurs à partir de jeudi 22 février à 3h00. Cette vigilance concerne également une très large partie de la France. On fait le point.

170 arbres plantés dans le Jura pour favoriser la biodiversité

Le mardi 20 février 2024, la LPO Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une plantation de haies champêtres à Brans (39) qui a pour objectif de créer et de restaurer des habitats terrestres pour les amphibiens afin de permettre le déplacement des espèces. Ce chantier participatif est financé à 100% par SNCF Réseau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.46
partiellement nuageux
le 29/02 à 18h00
Vent
1.51 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
78 %