François Sauvadet : "le sport est facteur d’épanouissement et de lien social"

Publié le 22/11/2015 - 14:16
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:59

Le candidat UDI-LR-DVD pour les élections régionales des 6 et 13 décembre 2015 a organisé une conférence régionale ce samedi 21 novembre 2015 au Palais des Sports de Besançon réunissant des sportifs amateurs et professionnels, des athlètes handisport, des élus locaux en charge des sports ainsi que des journalistes sportifs.

PUBLICITÉ

Patrick Genre, tête de liste du Rassemblement BFC dans le département du Doubs, le sénateur Jacques Grosperrin, le conseiller régional Stéphane Kroemer étaient présents aux côtés de François Sauvadet. Ce dernier a évoqué sa « stratégie régionale » concernant le sport dans la nouvelle grande région qu’il veut « fédérale et respectueuse des territoires ».

Un rendez-vous annuel

L’une de ses premières décisions en matière de sport sera de « nommer un vice-président en charge des sports, qui aura un référent conseiller régional dans chaque département et sera en contact permanent avec les autres élus délégués au sport au sein des Conseils Départementaux, des communes et des groupements de communes » ce qui lui assurera un soutien départemental mais également régional. Une réunion de concertation avec les acteurs du sport sera organisée chaque année.

Augmentation du budget

François Sauvadet a également exprimé son envie de donner aux sportifs les moyens de pratiquer leur passion en s’engageant « à ce que le budget du sport soit sacralisé, malgré le contexte financier dégradé que connaissent actuellement les collectivités territoriales« . Pour le candidat, « le sport est facteur d’épanouissement et de lien social, car il véhicule des valeurs fortes« .

 Infrastructures et conventions

Afin de développer le sport de masse, François Sauvadet veut encourager l’accès au sport pour tous et proposer une offre sportive diversifiée. Pour ce faire, le candidat veut établir « une cartographie du parc des équipements et des infrastructures sportives actuellement en place en Bourgogne Franche-Comté« . En vue de sécuriser les financements dans chaque discipline, le candidat veut créer « des conventions avec les ligues sur plusieurs années, et non plus sur un an, comme c’est trop souvent le cas« . 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17
couvert
le 18/07 à 6h00
Vent
0.59 m/s
Pression
1013.42 hPa
Humidité
65 %

Sondage