Fusillade à Zurich : le tireur retrouvé mort n’a pas de lien avec l’État Islamique

Publié le 20/12/2016 - 10:41
Mis à jour le 20/12/2016 - 11:38

La police suisse a annoncé mardi avoir arrêté la traque de l'homme qui a fait trois blessés en tirant dans un centre de prière islamique à Zurich, après avoir identifié un cadavre retrouvé à proximité de la fusillade.

polzh4.jpg
illustration © Dontom
PUBLICITÉ

« L’auteur de la fusillade au centre islamique de Zurich lundi a été identifié. Une personne trouvée morte à proximité de la scène de crime a pu être associée au crime », a indiqué la police du canton de Zurich dans un communiqué. En conséquence, « les recherches ont été abandonnées », a-t-elle ajouté. La police ne donne pas de détail sur l’identité du cadavre et sur les circonstances de son décès.

Selon les enquêteurs, il n’y a « pas de preuve d’une connexion entre le coupable et l’EI » (Etat islamique). « Nous considérons que la personne retrouvée morte est l’auteur de la fusillade au centre islamique de Zurich« , a indiqué la police du canton de Zurich dans un tweet. 

Elle donnera une conférence de presse à 14h. Un homme d’une trentaine d’années, entièrement vêtu de noir, la tête couverte d’un bonnet de laine, avait pénétré lundi vers 17h30  dans une salle de prière d’un centre islamique situé rue Eisgasse, non loin de la gare centrale de Zurich (nord de la Suisse).

Il avait tiré plusieurs balles, blessant trois fidèles, dont deux grièvement, avant de prendre la fuite en direction de la gare. Les victimes sont trois hommes âgés de 30, 35 et 56 ans. Quelques heures plus tard, la police avait retrouvé le corps sans vie d’une personne, le long d’une rivière, sous un pont situé à quelques centaines de mètres du centre islamique.

 Les forces de l’ordre n’avaient toutefois pas indiqué dans l’immédiat s’il y avait un lien avec la fusillade. Le centre islamique se situe au centre de Zurich. L’établissement est habituellement fréquenté chaque jour par des dizaines de fidèles venus surtout du Maghreb, de Somalie et d’Erythrée, selon les médias suisses.

  • Plusieurs mosquées de Suisse, dont celle de Genève, ont été accusées ces derniers mois dans les médias suisses de favoriser la radicalisation de leurs fidèles, et notamment des plus jeunes. D’après les médias helvétiques, il y a environ 450.000 musulmans en Suisse,  sur une population totale de quelque 8 millions d’habitants.
(Avec AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.33
couvert
le 24/05 à 12h00
Vent
2.36 m/s
Pression
1014.24 hPa
Humidité
61 %

Sondage