Alerte Témoin

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Publié le 01/10/2019 - 17:10
Mis à jour le 06/10/2019 - 18:16

Nouveau ! •

Pour faciliter la mise en relation entre automobilistes qui rejoignent un même secteur dans les trajets du quotidien, l'opérateur de transports Kéolis Besançon Mobilités a alncé à la rentrée Ginko Voit', un service de covoiturage de proximité sous forme d'application, un peu comme un Blablacar local mais gratuit...

application ginko_voit
© Kéolis Besançon Mobilité

Ginko Voit’ est une application de mise en relation conducteur et passager.

Comment ça marche ?  Le conducteur propose son trajet sur l’appli. Si un passager est intéressé, il reçoit une notification. Le conducteur est alors libre d’accepter ou de refuser la demande de déplacement. "Une fois le trajet accepté, il suffit de convenir d’un lieu de rendez-vous

via l’appli" explique Ginko dans un communiqué. Ce service de covoiturage peut-être utilisé pour de courts trajets du quotidien: domicile-travail, cinéma en soirée, balade le dimanche...

Pour le passager, le covoiturage est gratuit. Le conducteur se voit récompensé en accédant au Pack Avantages Ginko aux avantages et réductions chez les partenaires Ginko après 10 trajets réalisés (gratuités et réductions chez les 30 partenaires Ginko : musées, magasins, loisirs...)

Ginko Voit’ offre une solution facile de mise en relation à tous ceux qui veulent partager leurs trajets en voiture pour rendre service et également participer à la préservation de l’environnement.

Après le succès du lancement Ginko Vélo (service de location longue durée de vélo à assistance  électrique) Ginko Voit' vient compléter l'offre de service de transports voulu par Grand Besançon Métropole. Objectifs : mieux répondre aux besoins de déplacement et compléter sous la même bannière l'offre de mobilité du réseau bus et tram de Ginko.

Grand Besançon Métropole rappelle que les trains express régionaux (TER) sont eux aussi accessibles pour se déplacer dans l’agglomération pour les clients dotés d’un abonnement Ginko.

Ginko Voit'

Vous ne disposez pas de véhicule et vous souhaitez vous déplacer en dehors des services proposés par les transports en commun ? Assez de faire un trajet quotidien seul-e dans votre voiture ? « Ginko Voit’ » est une nouvelle alternative à vos modes de déplacement, un service complémentaire à l’offre de transport du réseau Ginko Bus&tram.

3 Commentaires

Et les personnes qui n'ont ni IPhone ni Android, quelle est la solution ? Encore et toujours des exclu-e-s !
Publié le 1 septembre 2019 à 16h43 par Lise • Membre
Ouf super bonne initiative lorsque nous avons pas de voiture pour balade faire ces courses sorties. Merci d avoir lancé ce projet
Publié le 30 aout 2019 à 13h12 par Solange Boulanger • Membre
Excellente idée, des habitants de Morre sont déjà en train de créer un système de ce type, avec la motivation supplémentaire d'échapper au tarif scandaleux du train Morre-Besançon : 5 euros pour 4 km !
Publié le 29 aout 2019 à 22h34 par grlulu • Membre

3 commentaires

Laisser un commentaire

Transports

L’attestation de déplacement sur smartphone : comment ça marche ?

Confinement • Un service en ligne, un formulaire PDF à télécharger et un QR Code pour le contrôle : une attestation de déplacement numérique  via un navigateur est disponible depuis ce lundi 6 avril 2020 à  8h, en complément du dispositif papier déjà en place pour justifier les sorties en dépit des mesures de confinement. 

Train : l’abonnement du mois d’avril « offert »

90% des trains à l'arrêt • Avec la prolongation du confinement jusqu'au 15 avril 2020, la SNCF a décidé de "prendre des mesures exceptionnelles pour ses clients abonnés" qui vont se voir "offrir l'abonnement du mois d'avril" et dont le prélèvement intervient entre jusqu'au 19 avril. En raison de la crise sanitaire de Covid-19, 90 % des trains de la SNCF ont été mis à l'arrêt.

Confinement à Besançon : « Il devrait toujours y avoir des transports Ginko en circulation »

INTERVIEW • Les Tram' et bus du réseau Ginko sont toujours en activité à Besançon depuis le début du confinement le 17 mars 2020. Si le niveau de l'offre se réduit ou se modifie après les annonces gouvernementales qui se succèdent, Carol Ambrosini, directeur marketing, clients et mobilités pour Kéolis, exploitant du réseau Ginko, affirme qu'"il devrait toujours y avoir des transports en commun en circulation".

Besançon : il faut désormais monter à bord des bus Ginko par les portes arrière

Le réseau Ginko met en place des mesures spécifiques pour faire face à la propagation du coronavirus et assurer la continuité de ses services en préservant la santé de ses collaborateurs et celle des voyageurs. A partir du 24 mars 2020, la montée à bord des bus s’effectuera obligatoirement par les portes situées à l’arrière et ce, jusqu’à nouvel ordre. La validation des titres de transport reste obligatoire.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.99
ciel dégagé
le 07/04 à 9h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
48 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune