Grève à Noël : la SNCF présente son plan pour ce week-end

Publié le 17/12/2019 - 16:02
Mis à jour le 17/12/2019 - 16:03

La SNCF a annoncé mardi 17 décembre après-midi, son plan de transport devant prendre effet ce vendredi marquant le début des vacances de Noël. Le réseau ferroviaire compte réaliser « un véritable exploit ».

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Rachel Picard, la directrice générale de Voyages SNCF a fait, de la Gare du Nord, une annonce attendue par de très nombreux Français ce mardi : la présentation du plan de l’entreprise pour le weekend des 21 et 22 décembre, le premier des vacances de Noël.

Alors qu'environ 750 TGV circulent par jour en temps normal, la SNCF a effectivement dû trouver une parade face à la grève qui s’oppose au projet de réforme des retraites. Ainsi, la dirigeante a expliqué que “50 à 60% des TGV (allaient) circuler” et que la SNCF avait trouvé une “solution pour la quasi-totalité des voyageurs qui disposent d’un billet”.

Pour ce faire, la SNCF est partie des réservations dont elle disposait déjà sur les TGV afin de mettre son plan sur pied, sans connaître certes le nombre exact de grévistes pour ce weekend, mais en partant de l’hypothèse que leur nombre se maintiendrait au niveau des derniers jours. De nombreux conducteurs qui n’étaient pas en grève ont notamment été mis au repos le week-end précédent afin de pouvoir être mobilisés les 21 et 22 décembre.

Des annulations et des maintiens

Rachel Picard a longuement détaillé les différents dispositifs mis en place par la SNCF : sélection des lignes nécessitant le moins de postes d’aiguillage, trains doubles pour mobiliser moins de conducteurs, priorité donnée aux Ouigo qui transportent plus de voyageurs, etc.

La directrice générale de Voyages SNCF a enfin annoncé que “les 850.000 clients avec une réservation pour samedi et dimanche” étaient en train d’être contactés. Pour 53% d’entre eux, on leur annonce que leur train circule. Pour 15% environ, on leur dit que le TGV est annulé, mais qu’ils sont replacés dans un autre train (dans un train doublé à l’horaire le plus proche ou dans un Ouigo) avec possibilité d’échanger ou d’annuler leur billet.

Pour les 32% restants en revanche, le train est supprimé et la SNCF propose aux voyageurs d’échanger leur billet. Ils peuvent chercher des solutions alternatives (dans le cas de trajets particuliers, avec des correspondances par exemple), retrouver gratuitement une place dans un autre train voire réserver un nouveau billet dans un train désormais assuré et pour lequel les réservations ont été ouvertes ce mardi. D’après Rachel Picard, tous les voyageurs disposant d’un billet à l’heure actuelle devraient ainsi pouvoir se déplacer ce weekend.

La promesse du gouvernement

Pour les TER, pusiqu’il n’y a pas de système de réservation, c’est localement que la solution a dû être trouvée. La SNCF a ainsi travaillé au cas par cas. Ainsi, la liste des TER circulant sera publiée la veille au soir et ces trains permettront de remplacer certaines correspondances.

La dirigeante a finalement appelé les voyageurs qui ont décidé de ne pas voyager ou qui ont trouvé une autre solution par crainte de la grève d’annuler leur billet afin de libérer des places qui ne seraient pas utilisées le jour J.

Ce mardi, quelques heures avant l’annonce du plan de la SNCF, le gouvernement avait promis que “l’ensemble des Français qui ont un billet auront un train garanti”, pour reprendre les mots de Jean-Baptiste Djebbari. Le secrétaire d’État aux Transports avait ajouté : “La SNCF a régulé les réservations de manière à ce que les gens qui réservent un billet puissent monter dans les trains.”

Après la première présentation de ce mardi, une seconde doit avoir lieu jeudi pour préciser quels trains circuleront les 24, 25 et 26 décembre.

Infos +

  • Comme chaque jour, vous pourrez prendre connaissance de la circulation des TGV, TER et Intercités en Bourgogne Franche-Comté ce soir sur maCommune.info

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Bruit ferroviaire : la SNCF et l’État ont établi un vaste programme de résorption

Afin d’améliorer la situation des riverains concernés par le bruit ferroviaire, un vaste programme de résorption des points noirs a été engagé par SNCF Réseau et les services de l’État. Ensemble, ils ont recensé les actions à mener en Bourgogne-Franche-Comté et établi un programme d’opérations.

Grand Besançon : un manque de chauffeurs pour les transports périurbains

Face aux difficultés de recrutement de conducteurs et à la reprise de l’épidémie de Covid, les entreprises de transport qui assurent les services Ginko dans les communes périurbaines de Grand Besançon Métropole se trouvent aujourd’hui en difficulté pour réaliser certains circuits, ce qui impacte la qualité du service de transport, a-t-on appris ce vendredi 16 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.66
ciel dégagé
le 05/10 à 15h00
Vent
5 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
60 %

Sondage