Grève contre les rythmes scolaires : le SNUipp-FSU demande des précisions au rectorat

Publié le 09/12/2013 - 12:49
Mis à jour le 09/12/2013 - 12:49

Le Rectorat a annoncé le soir du jeudi 5 décembre un taux de grévistes de 13 % sur l'académie alors que le SNUipp disait que 7 enseignants sur 10 ne travaillaient pas lors que cette journée de grève. Le syndicat souhaite connaître les taux de grévistes concernant les enseignants du premier degré devant être au travail le jeudi 5 décembre dans une lettre ouverte.

dsc_0399.jpg
Image d'illustration ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Le Rectorat a annoncé le soir du 5 décembre un taux de gréviste de 13 % sur l’académie. 13 % de quel total ? Le SNUipp souhaite connaître les taux de grévistes concernant les enseignants du premier degré devant être au travail le jeudi 5 décembre.

Cette façon de communiquer de manière très globale s’apparente à une volonté de masquer la réalité de la participation  des collègues du 1er degré du Doubs à cette journée d’action contre la réforme des rythmes scolaires telle que mise en place par le gouvernement actuel. Cette façon de communiquer n’a qu’un seul objectif à nos yeux : tenter de justifier d’un essoufflement du mouvement de colère des enseignants et parents sur cette question des rythmes, des conditions de travail et d’apprentissage.

Dans le Doubs, 160 écoles sur 480 ont répondu à notre enquête et annonçaient un taux de grévistes de 75 %. Cette donnée est bien sûr à pondérer car toutes les écoles n’ont pas répondu à notre enquête.

Le SMA mis en place sur la ville de Besançon fait état de plus de 70 % d’écoles concernées.

Notre connaissance des écoles de la circonscription de Pontarlier  nous permet d’affirmer que 50% des collègues de la circonscription  devant être au travail le jeudi 5 décembre étaient en grève.

Enfin, les taux de grévistes annoncés par les DASEN sur les 4 départements de l’académie sont les suivants :

  • DOUBS : 35%
  • HAUTE-SAONE : 22%
  • JURA : 21 %
  • TERRITOIRE DE BELFORT : 30 %

Le mouvement de colère ne s’essouffle pas ! Plutôt que de maquiller la façon d’annoncer les taux de grévistes, le SNUipp du Doubs vous demande d’avoir l’honnêteté de présenter les taux de grévistes de la manière suivante : 

  • Taux de grévistes par département des personnels du premier degré devant être au travail le jeudi 5 décembre.

Pour conclure, le SNUipp du Doubs tient à vous rappeler que dans son dernier sondage interne , 80 % des sondés souhaitent une autre réforme des rythmes scolaires que celle présentée par le ministre de l’éducation, que 72% souhaitent la suspension immédiate de la réforme telle qu’elle a été conçue et que plus de 50 % des collègues interrogés considèrent que leurs conditions de travail se sont dégradées depuis l’élection de François Hollande.

En ce qui concernent les français, un sondage de l’institut BVA opinion précise que « 7 français sur 10 se disent favorables à une annulation de la réforme des rythmes scolaires ou à son report » dont « 50 % qui souhaitent l’annulation de la réforme actuelle » .

Enfin le nombre important d’enfants ayant boycotté la journée de rattrapage du 13 novembre pour montrer l’opposition de leurs parents à la réforme actuelle des rythmes scolaires ne montre aucune résignation.

Il est temps de laisser croire que tout va très bien, tout va très bien …

Veuillez agréer, Monsieur le Recteur, nos salutations distinguées.

Les co-secrétaires du SNUipp 25″

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.28
nuageux
le 17/09 à 9h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1019.71 hPa
Humidité
60 %

Sondage