Alerte Témoin

Guillaume Pierre, objectif Avignon

Publié le 03/03/2016 - 10:15
Mis à jour le 03/03/2016 - 10:15

L'humoriste originaire du Jura, Guillaume Pierre vient de lancer une campagne de financement participatif sur Ulule pour que le public l'aide à atteindre son objectif : jouer au festival off d'Avignon. Il reste encore quelques jours pour lui donner un coup de pouce.

guillaume_pierre.jpg
guillaume_pierre.jpg

Humour

PUBLICITÉ

Sur un ton décalé, le spectacle de l'humoriste Guillaume Pierre parle de vie ordinaire. De son excès de vitesse en Kangoo jaune, à ses cours de danse avec sa fille en passant par le robot de cuisine allemand de sa copine, l'humoriste raconte « La vie de Monsieur tout le monde mais en pire ! ». Originaire du Jura, aujourd'hui installé à Dijon, Guillaume Pierre a commencé sa carrière d'humoriste en 2011, en créant le spectacle « Même pas peur » qu'il souhaite désormais jouer au prochain festival off d'Avignon. « Le festival d'Avignon regroupe tous les programmateurs, cela peut être un déclencheur dans une carrière. En tout cas, c'est une étape très importante pour moi » explique Guillaume. Mais si les programmateurs sont au rendez-vous, les prétendants aussi. Plus de 1000 spectacles sont joués lors du off et la bataille est rude pour se démarquer.

Financement participatif

« J'ai réservé le théâtre dans lequel je vais jouer et j'ai estimé le coût de l'opération à 10 800€. Cela chiffre très vite car pendant le festival, tout est 3 ou 4 fois plus cher qu'habituellement. Je prends en charge 75% du budget global et j'ai lancé une campagne de financement sur Ulule pour les 2800 € restant. » poursuit Guillaume.

Avec une contribution minium de 5 €, il a déjà récolté 72 % des fonds espérés et reste confiant pour la suite. « Il reste une dizaine de jours et j'espère atteindre les 100%. C'est déjà une grande satisfaction de voir des gens qui me soutiennent même à hauteur de 10 euros, cela me touche vraiment. » poursuit l'humoriste. Et pour récompenser ceux qui le soutiennent, Guillaume peaufine son spectacle pour donner le meilleur de lui-même chaque soir. "Je vais jouer tous les soirs du 7 au 30 juillet, c'est un défi personnel aussi."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Art en grève : « Sans un vrai statut, plus de statue… »

Les créateurs se sentent délaissés par les pouvoirs publics. Pour se faire entendre, un groupe du collectif Art en Grève Besançon a décidé dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 février 2020 de "mettre en grève" une douzaine de statues du centre-ville de Besançon en leur plaçant un sac sur la tête...

Belfort : le Fimu lance un appel aux hébergeurs !

Le Festival international de musiques universitaires se déroulera du 28 mai au 1er juin 2020. Chaque année, il accueille entre 1200 et 1400 musiciens venus de près de 40 pays différents. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux à souhaiter être hébergés chez des habitants belfortains pour vivre pleinement l’expérience du festival.

Municipale 2020 : Anne Vignot et sa liste « Besançon par nature » présentent leur programme culturel

La liste "Besançon par nature", conduite par Anne Vignot, a dévoilé jeudi 13 février ses propositions pour le secteur de la culture à Besançon dans le cadre de sa campagne pour l'élection municipale.

"Dancing Machine" au Frac Franche-Comté : soyez acteur de l'exposition

L'année 2020 sera placée sous le signe de la danse et des arts plastiques. La première exposition de l'année, Dancing machine, s'intéresse aux contraintes internes au corps, avec notamment des œuvres de Agnès Geoffray, Esther Ferrer, Hans Bellmer ou encore Markus Raetz. Cette exposition, largement participative, invite le public à manipuler, expérimenter, mettre en jeu son propre corps, jusqu'au 26 avril…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.34
couvert
le 20/02 à 12h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
74 %

Sondage